dimanche 20 septembre 2015

Les réfugiés, les migrants et les cons

Quand j’étais adolescent, j'avais une conscience politique très aiguisée, j'essayais d’être renseigné, j'avais des avis tranchés, plus a gauche que maintenant et relativement logique et défendables.
En fait depuis mes 16 ans, j'ai pris conscience d'une chose essentielle, simple, mais que je ne percevais pas avec ma naïveté adolescente.
C'est que la connerie et l'ignorance sont la grande majorité de la population.
Je voyais les racistes, les ignorants de ma jeunesse et je pensais que la génération a venir serait moins inculte, bête et con. Je pensais que nous allions vers une amélioration inexorable, quand en fait, la connerie est cyclique et que nous nous retrouvons aujourd'hui en plein dedans.
Car l'ignorance engendre la connerie et je pense pouvoir dire, qu'en France (certainement aussi en Europe) nous sommes entoures par 80% de cons.
Faites vos courses, regardez autour de vous, allumez la télévision et jugez par vous même du niveau de ce que vous voyez ou pire, écoutez les discours des politiques et des médias, et vous vous rendrez compte que notre société tourne autour de la connerie et des cons.
On parle de migrants et non de réfugiés, car l'ignorant croit a ce mensonge et pourra ainsi naturellement laisser parler sa face (de moins en moins cachée) nauséabonde et raciste.
Des gens éduqués et cultivés (politiques, journalistes) utilisent sciemment une sémantique fausse, cultivent au sein des cons cette ambiguïté, cette peur du migrant (réfugié), du terroriste, alors qu'il ne devrait y avoir de place que pour de la solidarité.
Les politiques font de la politique pour les cons, ils utilisent un langage adapté a ces derniers en les maintenant dans ce triste état de connerie ignorante, car l'ignorant est plus facile a gérer.
Les médias se délectent d'une petite ambiance racisto-protectionniste, ils invitent des pseudo-penseurs pour débattre de quelque-chose qui ne devrait pas souffrir d'un quelconque débat.
La peur, la haine est le plus gros vendeur de papier ou créateur de buzz.

J'avoue que pour ce qui est des réfugiés, je ne connais pas la solution.
Guerroyer en Syrie, est une bonne idée? J'en sais rien.
Ce qui est certain, c'est que l'Europe a pour devoir d'accueillir les réfugiés dignement et d'organiser leur accueil.
Les pays européens ont le devoir de s'entendre et répartir équitablement les réfugiés afin de les mettre dans des conditions humaines et dignes.
Un pays européen ne peut pas simplement accepter les aides financières et s'asseoir sur ses devoirs.
Et aujourd'hui l'Europe faillit totalement a ses devoirs, certains pays (Suède, Allemagne...) font honneur a leur nation, mais l'Europe en tant que telle est une honte.
Le problème est que la majorité des européens pense que j'ai tort, alors que j'ai raison et que cela ne peut souffrir d'aucune contestation.
L'accueil des réfugiés ne peut souffrir de contestation.
Mais les gouvernants jouent entre eux, et personne n'ose taper du poing sur la table et le peuple est plus con que jamais...
L'histoire du réfugié qui obtiendrait une aide qu'on ne donnerait pas au SDF du coin, sortie de la bouche de milliers de gros cons et beaufs qui ne daignent pas jeter un œil aux SDF de peur de croiser leur regard, c'est au delà du ridicule.
Donc je ne regarde plus les infos, ne les écoute plus, ne lis plus le net au sujet de la politique, car mon dégoût de notre société est déjà tellement fort que je ne supporte pas de le voir en face.
Chacun pense a sa gueule, certain qu'il n'aura jamais besoin qu'on l'aide.
Pourtant, nous risquons de connaitre un siècle a venir qui soit marqué par les exodes et les réfugiés (politiques, ou climatiques) et on peut dire que ça commence mal.
Si nous, riches européens sommes si mauvais face a quelques centaines de milliers de réfugiés, comment va se comporter l'Inde en voyant arriver des millions de Bangladais?
Fin bref, bon dimanche.


1 commentaire:

  1. La connerie est la qualité la mieux partagée au monde...

    RépondreSupprimer