vendredi 11 novembre 2011

C'est pas ma faute, je suis une victime, on m'a forcé

Hier soir, la zapette m'a amené pendant quelques minutes sur M6 et une émission politiquement correcte sur le gaspillage alimentaire.
Le reportage commence par montrer une mère de famille jeter des paquets de bouffe inutilisés et périmés. On l'entend nous expliquer qu'elle achète malheureusement trop par peur de manquer de quelque chose...
Là dessus le commentateur dit la phrase qui m'a fait tiquer:
Tout les foyers français jette régulièrement des aliments.... A qui la faute?
Et là, on est parti dans la critique des grandes surfaces et autres cantines scolaires.
Ils sont raison et ce genre d'émissions ne peut être que bénéfique.
Mais il y a un truc.
La voix off sous-entendait que le fait de jeter des aliments était quelque chose d'inéluctable pour les foyers français, victimes de la surconsommation.
On forcerait les français à jeter les yaourts et jambon périmés.
Pardon, mais non. Chez nous on ne jette pas la nourriture, on achète ce dont on a besoin et on mange ce qu'on achète. C'est comme ça aujourd'hui et ca l'était lorsque j'étais enfant.
On appelle cela l'éducation.
Ce que je comprends par ce début de reportage, c'est qu'on absout les pauvres français qui sont forcés par la vilaine société de consommation à acheter trop et jeter...
Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde, tout est toujours de la faute aux autres aujourd'hui.
La crise, les marchés, la société de consommation, les politiques, les riches, les pauvres.
Putain, le doigt, faut se le sortir du cul et être responsables et pas des fiottes

9 commentaires:

  1. Je suis complètement d'accord. J'essaye d'expliquer à ma mère que l'on devrait d'abord faire un inventaire un véritable inventaire avant d'aller faire les courses parce qu'ils manquent quelques besoins nécessaires au quotidien. Elle ne s'en tient jamais à la liste cela lui semble impossible. Comme les prospectus idem même si cela ne pourrait pas être mon intérêt de fustiger cela ou dans l'intérêt d'autres.
    Les gens sont un peu responsables de leur misère quelque fois.

    RépondreSupprimer
  2. Il va falloir qu'on crée un parti commun, toi et moi : rares sont les fois où on n'est pas d'accord.

    RépondreSupprimer
  3. Admettre qu'on est responsable de nombreuses choses ne signifie pas absoudre les autres de leurs responsabilités. Je n'ai personnellement pas envie de porter le monde sur mes épaules.

    Je vais te surnommer Atlas, maintenant...

    RépondreSupprimer
  4. L'Hérétique, est-ce que tu veux dire que ma place est aux côtés de Bayrou? ;)
    Mathieu, entre le blanc et le noir, y'a le gris.
    Je ne parle pas de faire porter au citoyen lambda toute la responsabilité des malheurs du monde sur ses épaules, mais quand ça va mal, il faut savoir se responsabiliser et commencer par agir soi-même. Entendre des gens dire, à cause des grandes surfaces, j'achète trop et je jette ce que j'achète, je trouve ça pathétique.
    Et c'est comme ça dans beaucoup de domaines, c'est la faute au congés payés, à la retraite à 60 ans et aux 35h si la France va mal. C'est la faute à Secret Story si je suis con.
    Et bien non, c'est parfois vrai, mais je ne pas accepter que l'on se pose en victime impuissante et condamnée à sa situation.
    Anonyme a raison, tu veux arrêter de jeter la bouffe, fais une liste.

    RépondreSupprimer
  5. @ Manuel : t'imaginer au Modem me procure un certain plaisir, voire même une petite période d'hilarité...

    Faire le rapport entre l'inconséquence des gens dans leur frénésie consommatrice (qui est encouragée par le pouvoir) et les discours politiques sur les 35 h ou les retraites est un peu tiré par les cheveux.

    Cependant, je suis d'accord : il faut agir et s'engager.

    RépondreSupprimer
  6. T'as pas tort avec les cheveux, j'en ai perdu quelques uns à essayer d'argumenter.
    Mais je peux aussi restreindre le sujet sur la consommation et la poubelle. Ce show tv m'a énervé, je trouve inacceptable qu'on permettre aux téléspectateurs de se sentir absous de leur connerie.

    RépondreSupprimer
  7. ben il est où mon commentaire ?

    RépondreSupprimer
  8. c'était envoyé spécial sur antenne2 :)

    et ce n'est pas inéluctable, il y a surtout de l'information à amener aux gens

    RépondreSupprimer