dimanche 31 janvier 2010

Le racisme anti-chinois

Sur ce blog, nous dénonçons régulièrement le racisme, craignons les répercussions du débat sur l'identité nationale, expliquons le malaise des banlieues et des enfants d'immigrés de nos anciennes colonies par le racisme dont ils victimes, par la colonisation elle-même, et bien je vais aller un peu plus loin dans la dénonciation du racisme en France.
Je suis marié à une japonaise, nos lecteurs assidus le savent probablement déjà, et les moins perspicaces vont se demander le rapport qu'il y a avec le titre. Japonais n'est pas chinois...
Et bien aux yeux de beaucoup, chinois, japonais, vietnamiens, coréens, laotiens, et j'en passe, sont tous chinois. Les yeux un peu bridés, et on passe directement dans la catégorie chinois.
Je vous invite à lire attentivement cet excellent billet sur le sujet.
Je vais éviter de faire doublon avec ce billet très complet, et me concentrer sur ce j'ai vécu, ou plutôt entendu raconter par ma femme et vous donner les conclusions que j'en tire.
Le racisme anti-chinois est politiquement correct, on a le droit de dire que les restaurants chinois sont sales, qu'ils font mystérieusement disparaître leurs morts, qu'ils sont tous adeptes d'art martiaux et qu'ils font probablement tous plus ou moins parti d'une mafia chinoise hollywoodienne. Depuis quelques années on a même découvert la peur de l'envahissement par cette immigration silencieuse, modèle d'intégration, non violente et donc de fait, dangereuse.
Si l'on y ajoute notre soudaine préoccupation des problèmes tibétains, les chinois sont clairement des vilains.
Mon épouse et moi avons vécu 1 an à Pantin, dans le 93, et en 1 an, ma femme s'est faite physiquement agressée par un bande de petites racailles, une amie japonaise s'est faite balancée dans une bouche de métro et volée son sac, tout ça agrémenté de "sale chinoise", et autres termes qu'elle n'a peut-être pas compris vu son français balbutiant de l'époque. Sinon, on l'a souvent pris pour une pute, parce qu'une asiatique allant à ses cours de français en longeant le canal de l'Ourcq en pleine journée, est probablement nécessairement un pute.
Je ne compte plus les insultes proférées dans la barbe, celles à peine audibles mais suffisamment pour qu'on les entende.
Bizarrement, et Fabrice et Mathieu me diront si je me trompe, je n'ai jamais entendu de telles histoires à propos de leurs compagnes, qui pourtant vivent depuis des années dans le même coin... Elles sont françaises de souche...
Et je vais vous dire ce que cela a provoqué chez elle (ma femme), un rejet ( temporaire - heureusement nous avons quitté ce département) des jeunes d'origine arabes et black. Pourquoi? Car toutes ces expériences désagréables étaient le fait de ces jeunes.
Allez donc lire ce coup de gueule pêché sur un forum qui reflète bien le malaise vécu par nos concitoyens asiatiques.
Ce que j'ai observé dans le quartier dans lequel j'ai grandi, à Pantin, c'est que des magasins chinois sont apparus là où il n'y avait rien, que ces magasins ont grandi avec le temps. J'ai également remarqué que le nombre d'asiatiques avait grossi avec le temps et pourtant, je n'ai encore jamais vu une bande de jeunes chinois trainer aux abords d'un centre commercial, ni me demander une clope ou 1 euro.
La jalousie est le vecteur principal du racisme avec la peur, on a jalousé le juif, on a fini par l'exterminer en Allemagne nazie, on jalouse le chinois mais je ne pense pas qu'on finisse par exterminer l'asiatique, par contre, on pourrait casser leurs vitrines et foutre sur la gueule d'individus estampillés, gniakoués, bridés ou jaunes.
Cela ne doit pas être évident à vivre, quand on est d'origine étrangère, que l'on vit dans une espèce d'auto-victimisation permanente, et que l'on voit une autre forme d'immigrés réussir en quelques années là on l'on échoue du fait de sa différence physique...
Les asiatiques n'ont pas non plus des gueules de gaulois que je sache...
Lors d'une émission télé dont je ne me souviens plus le nom, un expert de la Chine expliquait que le china- towns, parisiens, Paris XIII et Belleville, n'étaient en fait que des plateformes d'accueil pour les nouveaux arrivants. Ils y trouvent du boulot, remboursent leurs dettes (de voyage) et si fait, ils partent, quittent le "ghetto" communautaire pour se mélanger à la société française et faire du fric, réussir. Certains feraient bien de s'inspirer de cette mobilité salutaire.
Ce billet aura peut-être choqué certains, mais je vous assure que lorsque vous aurez entendu les histoires que m'a raconté ma femme, de la bouche de la vôtre, vous laisserez de côté la langue de bois bien-pensante pour taper là ou ça fait mal.
Je veux bien continuer à me battre pour certains principes fondamentaux de l'image que j'ai de mon pays, mais je me refuse à ignorer les torts de notre jeunesse désoeuvrée en trouvant sans cesse des excuses à leur connerie.
Ayant moi-même vécu la majeure partie de ma vie à l'étranger, je sais que pour s'en sortir, il faut se sortir les doigts du cul, et glander en insultant ceux qui s'en sortent mieux, c'est plutôt rajouter un doigt. Et au risque d'être vulgaire, je rajouterai qu'il suffit alors de retirer ces doigts pour que le FN y glisse...

66 commentaires:

  1. Tu t'égares Manuel. Comparer les immigrés d'origine asiatique et africaine est une méthode d'extrême droite. Elle aboutit en effet à révéler quelques constats bien trop dérangeants.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne les compare pas, je me demande simplement pourquoi on tolère une forme de racisme qui n'est pas assez dénoncée et qui, comble de l'ironie est surtout pratiquée par les habituelles victimes de racisme.

    RépondreSupprimer
  3. Il faut lire le texte avec du recul. Et il décrit malheureusement la triste vérité.
    Connaître les origines des "racailles", cela reste secondaire ayant aussi beaucoup de visages pales, français de génération en génération, tout aussi cons que ceux cités.

    La connerie humaine n'a pas de limite ni d'éthnie, ni de pays préféré.

    Bel article.

    RépondreSupprimer
  4. Connaitre les origines des "racailles" peut se révéler dangereux, comme le souligne Paul, toutefois, je ne peux pas ignorer l'ironie de cette situation.
    Et puis, en 5 ans, presque toutes les remarques plus ou moins racistes que me rapporte mon épouse sont du fait de personnes d'origine étrangère.
    Je ne tomberai pas dans un amalgame simplet, mais il faudrait un petit peu d'autoanalyse de la part de certains...
    Merci, je vais de ce pas lire ton blog.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, je suis asiatique, merci d'avoir écrit cet article, je suis contente qu'on en parle. C'est tellement vrai...
    J'habite à la Courneuve depuis toujours, dans une cité qui porte même un nom "La cité des chinois". D'annee en annee, il y a eu une montée d'agressions et les vols à l'arraché sont très ciblés. Effectivement les insultes et agressions proviennent essentiellement de jeunes arabes ou noirs, et même d'enfants... Je ne veux pas paraitre raciste, la plupart de mes amis sont des personnes de couleur, qui disent et constatent volontiers la même chose.
    On se sent totalement impuissants, face à ces jeunes que l'on veut bien croire ignorants, et désoeuvrés. mais le maire ne nous entend pas, nous n'avons aucun poids, ni aucune influence...

    RépondreSupprimer
  6. Je vois que tu découvres qu'il y a des cons partout, y compris chez les gens qui ne sont pas blancs.

    RépondreSupprimer
  7. La vie est faite de surprises... Une belle banalité que voilà.
    Personne ne parle jamais de cela et pourtant ça existe, crois-en le témoinagne de ma femme, de certaines de ses amies ou de notre commentateur (trice) anonyme ci-dessus.
    Mais même le convaincu pourfendeur de fachos que tu es (ou plutôt Fabrice...) n'a d'autre réaction que du miel.
    Quand on tape, on tape partout, mais le "sale gniak" venant de jeunes de cités, c'est apparemment ok. Quand Lomig veut interdire la Burqa, ça gueule de partout.
    Là, on sombre vraiment dans le boboïsme de gauche ridicule, mais bon.

    RépondreSupprimer
  8. Tu sais, Manuel, j'enseigne dans un bahut où ces gamins sont présents, et j'entends ces conneries toute la journée. Le fait que vous le disiez ici, comme si cela était une surprise et ne pouvait pas être dit, m'amuse et m'amène à être banal, parce que pour moi, c'est banal.

    Comment faire pour en sortir ? Je reste persuadé que l'éducation, la culture sont les meilleurs moyens de lutter. Tiens, je crois que je vais faire un billet.

    RépondreSupprimer
  9. Je suis impatient que ton billet paraisse, mais je répète que le manque de médiatisation de ce racisme lui permet de se légitimiser. On a le droit de ne pas aimer ni les juifs, ni les chinois, sans que cela soit dénoncé ouvertement.
    On a peut-être peur de donner du grain à moudre aux fachos réguliers, mais on laisse les victimes se démerder, et ce n'est pas normal.

    RépondreSupprimer
  10. Mais ils sont très bien intégrés à l'identité française ces petits jeunes de cité finalement : ils sont racistes, comme les vrais français !!

    RépondreSupprimer
  11. J'avais pas vu ça sous cet angle là... En tout cas, comme on aime fracasser les vrais français racistes, je veux commencer à fracasser par là bas aussi.

    RépondreSupprimer
  12. tu es libre de "fracasser" où tu veux man !

    Fais juste attention à ne pas laisser quelques sentiments d'appartenance te rendre aveugle à certains racismes que tu oublierais alors de pointer...

    Un truc à propos d'une race sans dieu, ou un autre traitant d'ânes sur lesquels il faut frapper pour se faire obéir par exemple ;)

    RépondreSupprimer
  13. On peut être aveugle dans les deux sens mon ami, et pour l'instant, on a pris et donné par mal de coups au nom de la "lutte" contre le racisme incarnée par certains blogueurs que nous fréquentons. Je ne vois pas en quoi appliquer les mêmes préceptes à tous serait d'un coup un danger.
    Tu as un sentiment d'appartenance au 93 et prends régulièrement la défense des jeunes qui t'entourent, chacun a un sentiment d'appartenance à quelque chose.
    Au moins dans mon cas, tu conviendras que j'en ai beaucoup des sentiments d'appartenance, je ne suis vraiment pas exclusif!

    RépondreSupprimer
  14. Parce que tous n'ont pas les mêmes possibilités d'avoir un impact important au niveau national.

    Voilà pourquoi.

    Quand aux sentiments d'appartenance disons que les tiens évoluent rapidement suivant ta position géographique. Mercenaire du cœur va !

    RépondreSupprimer
  15. J'ai toujours été français et israélien et depuis des années marié à une japonaise, rien d'autre n'a changé...
    Non ils ont juste un impact local agressif, sale juif, sales noich, mais c'est apparemment pas grave à tes yeux. Tapons plutôt sur un Goux qui n'a probablement jamais insulté quiconque à cause de sa race.

    RépondreSupprimer
  16. Je n'ai pas dit que ce n'était pas grave. Juste que l'impact n'était pas le même.

    RépondreSupprimer
  17. Mais je me fous de l'impact, je ne tolère pas qu'une frange de la population se comporte de manière agressivement raciste, que les jeunes de banlieue soient des victimes ne doit pas nous empêcher de s'insurger et gueuler quand ils s'autorisent à se montrer ouvertement anti-sémites ou anti-chinois.
    Je suis sûr que la plupart d'entre eux ne se rendent même pas compte de leur racisme, et en fermant nos gueules on légitime tout ça.
    On doit aider, mais on doit aussi mettre des baffes.

    RépondreSupprimer
  18. Tu te trompes : ils sont racistes envers les chinois parce que c'est la nouvelle grosse vague d'immigration et qu'ils "envahissent" "leurs" territoires et viennent "manger leur pain".

    Ce serait en leur faisant réaliser qu'ils sont, comme les racistes "basiques", juste les jouets d'une société qui utilise la haine de l'autre comme soupape à la colère qu'on pourrait leur faire réaliser l'imbécilité de tels comportements.

    "mettre des baffes" ne sert à rien d'autre qu'à les braquer encore un peu plus et à finir de les rendre sourds à la sagesse.

    RépondreSupprimer
  19. Ils sont jaloux de ces nouveaux arrivants, qui tout en silence réussissent là où leurs parents ont échoué et où eux n'ont même pas essayé.
    Tu les éduques comment? Avec Mathieu à l'école? Tu rigoles, tu crois que la parole d'un prof a une quelconque importance pour les comportements extra-scolaires?
    Il faut qu'ils entendent partout que c'est bas, lamentable, que c'est exactement ce dont ils se plaignent de la part des méchants français de "souche". Et je ne vois que les médias pour ça.

    RépondreSupprimer
  20. Oh le joli exemple de préjugé : "tout en silence réussissent là ou leurs parents ont échoué et où eux n'ont pas essayé". L'image du petit asiatique discret et fort à l'école.

    Tu vois donc dans le futur pour savoir ce qu'il adviendra des enfants de l'immigration chinoise actuelle ? Moi qui croyais qu'ils étaient encore pour la plupart en primaire ou au collège...

    Et ta solution : les stigmatiser par les médias. On a fait ça avec le FN dans les années 80 et 90 avec un résultat des plus probants : on a fini par rendre le racisme franchouillard tellement habituel qu'il fait partie du corpus idéologique de la droite "républicaine décomplexée" et n'émeut plus grand monde.

    Une réussite totale !!!

    Alors oui, il ne reste que l'école pour apprendre la citoyenneté, mais ça risque d'être difficile : entre réductions de moyens, discours politiques déballant le mépris pour le corps enseignant et promotion de l'argent comme seul but dans la vie en effet la parole d'un prof comme Mathieu tombe dans des oreilles bouchées.

    RépondreSupprimer
  21. Donc c'est la faute à Sarkozy... Je m'en doutais! Sinon tu as raison, continuons à remuer ciel et terre pour que la communauté musulmane ne soit pas mise à l'index et battons nous contre l'interdiction de la Burqa, mais surtout ne critiquons pas la jeune racaille qui insulte le chinois ou juif, c'est pas de leur faute, c'est le gouvernement qui réduit les poste à l'éducation nationale.

    RépondreSupprimer
  22. Mais dis-donc Manuel, tu n'as pas lu Badiou ? Les jeunes de banlieue sont la nouvelle branche armée du prolétariat. Ce sont les derniers à lutter physiquement contre l'oppresseur bourgeois et capitaliste, qui a mis au pouvoir cette saloperie de Sarkozy.
    Et comme le gouvernement fasciste refuse de leur donner une véritable éducation, eh ben ils sont pas éduqués et ils croient que les chinois sont méchants ! Le gouvernement capitaliste réussit à diviser les classes populaires en faisant monter le racisme !

    RépondreSupprimer
  23. Tu commences à être capable de comprendre les idées de Fabrice, tu vas virer communiste, fais gaffe!
    Je refuse simplement le deux poids deux mesures, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  24. @ Manuel

    Pas plus Sarko que les autres politiques qui ont fait le choix de privilégier la logique comptable à court terme au projet de société et promeuvent à longueur d'articles de presse la logique du plus méchant (ou du plus pourri) qui finit par gagner.

    @ Paul

    Les jeunes de cité branche armée du prolétariat ?

    Ce sont en réalité les plus parfaits idiots du capitalisme : consumérisme effréné jusqu'à la moelle avec la devise "get rich or die trying" ils ne rêvent que de pognon pour leur gueule et n'hésitent pas à se planter des couteaux dans le dos entre "cousins" pour quelques biftons. En fait ils se contentent de bouffer les miettes du gâteau sur le dos du voisin en réclamant lus mais sans jamais remettre réellement en cause la façon dont ledit gâteau est partagé. On pourrait presque dire qu'ils sont anarcho-capitalistes ces petits : seule compte la propriété, les lois et la société peuvent aller au diable !

    Mais ta caricature est vraie sur un point : en se comportant comme ils le font ils sont très utiles à la classe dominante en clivant les classes opprimées entre elles au lieu de demander à la "france d'en haut" d'expliquer le hiatus dans la répartition de la richesse nationale.

    RépondreSupprimer
  25. Question racisme, paraît que la société japonais l'est terriblement...

    RépondreSupprimer
  26. Salut Mtislav, si tu veux savoir ce que je pense du racisme au Japon, je l'ai dit dans ce billet

    RépondreSupprimer
  27. Salut Manuel,
    Je viens de lire ton billet, et moi même étant d'origine asiatique (japonais), je me reconnais assez dans ta description du racisme quotidien anti-asiatique. Bien sûr les blagues plus au moins drôles sont notre lot quotidien, mais pour ma part, je les subis davantage de collègues de boulot (principalement 3 juifs comme quoi... non je n'ai pas subi d'opération pour me "débrider" les yeux, non je me fous royalement de la politique de la Chine, etc. etc. ). On cite souvent en exemple l'intégration des populations originaires d'Asie du Sud Est en France, mais je voudrais vous poser une question: Quelle personnalité médiatique française originaire d'Asie pouvez vous me citer? Oui les français de souche ne sont pas majoritairement anti asiatiques, mais ne serait ce pas dû exclusivement au fait que nous n'ayons (encore) aucune réelle exposition, aucun pouvoir (je n'aime pas trop ce mot, mais je pense qu'il colle assez à la réalité)?

    Je voudrais aussi rebondir sur le parallèle que tu fais avec les français d'origine africaine. La plupart de mes amis le sont, et oui leurs parents sont pour la plupart analphabètes (les bienfaits du colonialisme), mais je trouve vraiment les enfants plus "intégrés" que nous à la société et à la culture française. Ils participent beaucoup plus à la vie de la France que nous, c'est un constat partagé par la plupart des français asiatiques. Quelle place avons nous aujourd'hui en France? Quand je vois le discours du président nous citer en modèle d'intégration, ça me fait bien peur: je n'ai pas vraiment l'impression que l'on veuille nous voir réellement intégrés!

    RépondreSupprimer
  28. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  29. Merci d'avoir publié cet article je suis chinois et vous avez dit tout ce que je pense. Jusqu'a un certain temps j'appliquais le proverbe cité plus haut " les chiens aboient la caravane passe" mais depuis que ces agressions provoquent des morts, des blessés graves ou d'autres fait plus horrible encore. Je ne peux plus me taire. D'autant que la plupart de mon entourage d'origine chinoises ont été victime de vol a l'arraché, a la portière ou braquage. Mais le pire dans tous ça c'est que les coupables sont rarement condamné et s'il le sont, jamais le caractère raciste n'est retenue. Je pense qu'il est temps de faire entendre ces faits aux oreilles des medias et du gouvernement avant qu'il n'y ai de guerre interethnique.

    RépondreSupprimer
  30. Un jeune couple de mariés fêtent leur union dans un restaurant, certains de leurs amis partent en cours de soirée et se font raqueter en pleine rue, un jeune militaire asiatique qui passait s'interpose mais les voleurs s'enfuient avec les sacs à mains, le militaire les poursuit et tire sur la jambe d'un des voleurs!

    La police arrive sur les lieux, le jeune militaire et le voleur blessé sont embarqués. Quelque jours plus tard des amis au voleur rassemblent un grand nombre de personnes pour que le voleur soit libéré. 800 personnes sont arrivé pour faire du bruit et le voleur a été libéré!
    Hors le jeune homme qui a tenté d'aider reste aujourd'hui enfermé pour coups et blessures!

    En France on peut être poursuivi pour Non-assistance à personnes en danger mais si on défend une personne qui se fait voler ou agresser on est en tort aussi!
    J'aimerai à mon tour faire du bruit sur cette histoire car je pense que la mauvaise personne a été libéré.

    RépondreSupprimer
  31. Un jeune couple de mariés fêtent leur union dans un restaurant, certains de leurs amis partent en cours de soirée et se font raqueter en pleine rue, un jeune militaire asiatique qui passait s'interpose mais les voleurs s'enfuient avec les sacs à mains, le militaire les poursuit et tire sur la jambe d'un des voleurs!

    La police arrive sur les lieux, le jeune militaire et le voleur blessé sont embarqués. Quelque jours plus tard des amis au voleur rassemblent un grand nombre de personnes pour que le voleur soit libéré. 800 personnes sont arrivé pour faire du bruit et le voleur a été libéré!
    Hors le jeune homme qui a tenté d'aider reste aujourd'hui enfermé pour coups et blessures!

    En France on peut être poursuivi pour Non-assistance à personnes en danger mais si on défend une personne qui se fait voler ou agresser on est en tort aussi!
    J'aimerai à mon tour faire du bruit sur cette histoire car je pense que la mauvaise personne a été libéré.
    ça s'est passé le 1 juin 2010

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tellement vrai!

      J'avais entendu une histoire dans le même genre où un juif se faisait courser par une bande de jeunes nazis. Le jeune juif part se réfugier dans un magasin où un gars de la sécurité était à son post. Il décide de l'aider mais une bagarre commence et dégénère ce qui l'oblige à sortir son arme pour intimider et il a été forcé de tirer!
      Je ne crois pas qu'il ait tué quelqu'un, par contre ce qui est sûr, c'est qu'il a été emprisonné pour avoir sauvé une personne sans défense...

      C'est quoi ce pays?

      Supprimer
  32. Comme je suis soulagée de lire les témoignages des français d'origine asiatique sur le racisme qu'elles subissent au quotidien. Faisons-nous entendre avant que les agressions, les discriminations et la mise à l'écart du système social ne poussent à fracasser les voitures et brûler les poubelles pour se faire entendre comme l'ont déjà fait. Ceux-là qui aujourd'hui ont réussi, à travers des associations très bien subventionnées (regardez le nombre d'assos d'accompagnement e faveur des quartiers sensibles et à qui les quelques aides touchent réellement) et grâce à leurs représentants gouvernementaux médiatiquement incontournables.

    RépondreSupprimer
  33. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/06/20/01016-20100620ARTFIG00171-paris-la-communaute-chinoise-denonce-l-insecurite.php

    RépondreSupprimer
  34. c'est tellement le reflet de la société... quand tu ouvres pas ta gueule, tu te fais écraser comme une merde...

    RépondreSupprimer
  35. Les asiat sont des cherches merdes ! Ils travaillent, eduquent leurs gosses et ne touchent pas d'allocs ! Il est normal qu'on les pourrissent

    www.mama-burka.com plein de caricatures sur les intégristes et les racailles

    RépondreSupprimer
  36. les chinois n'auraient jamais du acceder à l'OMC ils détruisent totalement l'économie occidentale et ceci est du au fait que l'etat communiste chinois finance cette guerre économique et empéche toute revendication sociale de plus le racisme vient des chinois ils sont ici pour nous fagocité nous et notre politique, dire que la russie communiste était considéré comme le pire ennemi de la démocratie par les usa qui les ont totalement détruit et aujourd hui ce sont les ricains les premier fournisseur de capitaux de la chine via le commerce internationales de plus les chinois sont extrement communautariste pour eux le monde se reduit à l'empire du milieux c'est à dire la chine au milieu de la terre et de l'air

    RépondreSupprimer
  37. Ne comparez pas les juifs en Allemagne avec le Chinois en France. PLEASE!
    S'il y a une chose a comparer c'est le parti national socialiste (nazi) allemand et le part national socialiste chinois (PCC). Ce sont eux qui oppressent les autres!!!!! Merde! Demande aux Japs et aux Viets et aux koreens et aus Mongols, putain!

    Les chinois non-assimiés sont racistes, par définition car ils se considèrent comme une race.
    c'est simple: Demande à un noich s'il est francais ou chinois. s'il repond Chinois, alors qu'il se casse!

    La vaste majorite des chinois a l'étranger se foutent royalement du pays d'acceuil. Ils sont tous anti-blancs, anti-noirs, anti-arabes et tout ce qui n'est pas Han.

    Ils ne croient qu'en une chose: Le flouze.

    PS: Je vis en Chine.

    RépondreSupprimer
  38. Anonyme

    toi je suppose que si on te demande si tu es chinois ou français tu vas répondre chinois vu que tu vis en chine...

    Mais bon, quitte à choisir même si tu te considères français je crois pouvoir dire, au nom de mes deux camarades, que tu peux rester là bas, où ailleurs, mais en tout cas loin.

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour et merci pour cet article.

    J'ai 20 ans et je suis originaire de Polynésie Française. J'ai débarqué pour la première fois en FRance pour l'année 2009-2010 pour mes études et j'ai été tellement déçue de l'expérience que je suis revenue au pays après seulement UNE année passée en France.

    Il faut préciser que quand on vit à Tahiti, on vit dans une espèce de microcosme , coupé de tout, à l'abri de tout. Ici les tahitiens, les chinois et les français vivent en parfaite harmonie. Le racisme est pour ainsi dire quasi inexistant...

    J'ai donc débarqué en France avec l'esprit d'un Candide , le célèbre personnage de Voltaire.

    Aujourd'hui je déteste les arabes, je me méfie des noirs, et je méprise une grande majorité des français (nés et élevés en France j'entends). Triste résultat d'une somme d'expériences VECUES et non pas issu d'un bourrage de crâne dû à mon éducation.

    J'ai vécu à Paris et à Montpellier.
    Alors la meilleure, c'était quand on était allés dans un bar avec tous mes amis tahitiens, et là , nous on se tient tranquille et tout bien sûr et soudain un arabe lance à mes amis tahitiens "rentrez chez vous" mais LOL quoi!

    ensuite à chaque fois que y'en avait qui faisaient chier dans le tram, le métro ou dans la rue c'était bien sur des ARABES! accompagnés de quelques noirs parfois.

    sinon il y a des regards qui en disaient long du genre "sale chinoise, je te regarde comme si tu étais une OVNI" et des réflexions aussi bien sûr.

    c'est ouf comme les gens en France sont intolérants, une couleur de peau un peu spéciale, un vêtement de travers et ça y est , tu peux être sur qu'on va te regarder de travers durant toute la journée, tandis qu'à Tahiti tout le monde s'en fout, on s'habille comme on veut , chacun vit sa vie sans faire chier les autres, et si jamais il y en avait un de petit con pour faire chier le monde dans les transports en commun, il y aurait tout de suite un gros tahitien (façon de parler) pour le remettre en place vite fait bien fait , alors qu'en France, vous avez PEUR de vos délinquants, et vous fermez votre gueule devant des actes de délinquance, de racisme , de manque de respect évidents.

    J'ai rencontré des français formidables, un noir respectable, je suis désolée de blesser les gens qui sont biens, mais je vous retranscris l'ambiance générale qui se dégage de votre pays, l'ambiance d'insécurité qui règne, le climat d'intolérance et d'enfermement que j'ai ressenti tout au long de mon année passée la bas.

    Oui vraiment, la France n'aurait pas dû accepter autant d'étrangers, elle serait restée un beau pays préservé. Aujourd'hui je ne songe pas à revenir un jour en France, j'essaierai de faire mes études dans des pays jeunes et ouverts comme la Nouvelle zélande, l'Australie, les états unis , si la possibilité m'en est donné.

    Mais la France non merci.

    RépondreSupprimer
  40. bonjour à tous.
    merci à toi d'avoir publié ce billet. enfin, la vérité voit le jour.

    je vais vous raconter une anecdote que j'ai vécue. quand je suis venu en france, il y a long temps, je prennais des cours de français au collège, dans une classe spéciale "immigrés". c'était le glad. ma prof de français, très sympathique, m'a dit:

    ici, il ne faut jamais traiter un inconnu asiatique de chinois. il faut lui demander s'il est japonnais, c'est plus respectueux et poli.

    en réalité, dans beaucoup de pays, les chinois sont considérés comme des sous-hommes. ils appartiennent à une sous-race. le passé sociolo-communiste du pays fait des chinois, le remplaçant idéal de l'URSS. la peur de l'empire rouge arrange bien notre classe dirigeant. détester, haïr, mépriser les chinois constituent un excellent moyen pour canaliser tout le mécontentement, toute la frustration de la populace vers un ennemi idéologique. mais en réalité, la chine est bien le plus grand pays capitaliste libéral du monde. quand je dis que certaines heures sup sont payées en france, mes potes à pékin sont surpris. des méthodes de management chinoise peuvent choquer nos entrepreneurs les plus libéraux.

    mais la peur fait régner. la méthode de nos dirigeants n'est guère différente de celle des dirigeants soviétiques à l'époque.

    certains intervenants disent que, si on n'est pas content en France, on n'a qu'à ce casser ... et bien, c'est ce qu'on fait. nombreux sont mes connaissances chinoises, préparent leur retour au pays. ils sont déçus par la morosité ambiante, l'agressivité des gens à leur égard, l'irrespect dont ils sont témoins les choque.

    ils me posent la question : mais pourquoi les français nous détestent autant? qu'est-ce qu'on leur a fait? la France occupe pourtant une belle image dans l'esprit des chinois. l'inverse est loin d'être vrai.

    pourquoi vivre comme des sous-hommes ici, et se faire insulter tous les jours, alors que l'économie décolle au pays?

    c'est déjà plus compliqué pour moi. un vieux de la vielle, ayant perdu toute sa racine. mais j'y réfléchi également ...

    mais je vous rassure que, ce coté intolérant, méprisant, chauvin, voire raciste choque même les voisins les plus familiers: anglais, allemands, polonais .... m'ont tous dit la même chose de la france.

    ayant un peu voyagé dans le monde, les autres pays sont bien plus accueillants et tolérants que la France.

    aux prochaines élections, je crains le pire.

    il y a bien un truc qui cloche ici, c'est évident.

    RépondreSupprimer
  41. Bonjour,

    Je suis d'origine sénégalaise et je suis tombé un peu au hasard sur ce blog. J'ai malheureusement pu constater ce qui est décrit ci-dessus.

    Mes parents, une fois arrivés en France, avaient un bagage culturel peu important , avec tout le respect que je leur dois, mais ont été très strict quant à notre réussite scolaire (nous sommes 6 enfants, je suis le deuxième et j'ai 28 ans aujourd'hui, chef de projet informatique dans un groupe média important). Je considère que j'ai été chanceux et bien éduqué.

    J'ai beaucoup réfléchi à ce que j'ai pu constater, à ce que j'ai vécu, les moments difficiles que j'ai parfois traversés à cause de mon prénom ou de ma couleur de peau. J'ai survolé les commentaires et j'ai vu qu'on parlait de jalousie. A mon avis, c'est un point très important.
    Un jour, en primaire, on m'a traité d'esclave. Plus jeune, à la télé, j'étais impressionné par les scientifiques européens et japonais, j'ai de manière générale toujours aimé et été impressionné par la culture asiatique, par contre je n'ai jamais eu de quoi me rattacher, un "héros" qui me ressemblerait (à part des sportifs comme George Weah).

    Ce malaise peut sembler ridicule, mais j'arrive à admettre que je l'ai fortement ressenti, surtout avec le recul que j'ai aujourd'hui. Plus haut, je dis que j'ai de la chance, car d'une part j'ai été dans un milieu cosmopolite où on vivait en bonne intelligence. D'autre part, mes parents se sont pratiquement endettés en livre et encyclopédies pour me faire aimer la connaissance et les sciences. Une chose me rassure : loin de me considérer comme LE modele de réussite, j'ai en tous cas constaté (dans mon entourage) que l'on était de plus en plus à y arriver (notamment dans le domaine de l'informatique et de l'économie).

    Mais dans d'autres circonstances, je pense que je n'aurai pas été mieux que les racailles qui sévissent et dont beaucoup se plaignent. J'ai pas mal d'amis asiatiques qui ont vécu des mésaventures similaires à ce qui est raconté dans le post et j'avoue ne pas avoir d'excuse pour les agresseurs. Mon explication est qu'il y a un malaise, une espèce de non-dit qui plane, un gros complexe d'infériorité à guérir si on veut avancer qui explose lorsque par exemple , Sarkozy avec la maladresse qu'on lui connait di "L'Homme Africain n'est pas encore entré dans l'Histoire". L'Afrique est dernière en tout. C'est un fait. Il faut que la jeunesse l'admette et écrive elle-même son histoire. Qu'elle rompt avec le passé. Je le sais car j'en ai souffert plus jeune. Qu'elle l'accepte et qu'elle saisisse la chance qui lui est aujourd'hui donnée. Mais j'ai parfois peur que le ressenti est trop grand et le raccourci de la violence trop tentant. Personnellement, j'ai un gros projet d'informatisation de la région d'où mes parents sont originaires. Ce sera ma première brique.

    RépondreSupprimer
  42. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  43. Bah, en voilà un bon billet !

    Bon, histoire d'apporter ma petite patte d'asiat (chino-cambodgien né en France), 34 ans en concubinage depuis 13 ans avec une française (pure souche de souche!).

    Je ne répèterais pas toutes les anecdotes citées plus haut, car en effet je crois que chaque asiat' le vit quotidiennement, ce que l'on appelle communément le racisme ordinaire, personnellement j'ai plus appris à me bagarrer qu'à fermer ma gueule de chinetoque mais bon, c'est loin d'être un bon exemple.

    Pour ce qui est des arabes et des noirs, malheureusement, on frôle dangereusement le racisme et paradoxalement j'ai eu des très bons potes catalogués "racailles", tant qu'on est pote y'a pas de "niak", quand on en croise un que l'on ne connait pas c'est "sale chinois" ...

    Pour la conscience ou l'inconscience collective, un test tout simple : prenez un asiat lambda et faites-le marcher dans la rue, faites-le croiser des gens (quelque soit ses origines et son âge), observez qui se décale pour laisser le passage ...

    Le Tinois Assagi.

    RépondreSupprimer
  44. Un point de vue releve sur le sujet :

    Les Chinois et l’anti-racisme

    Comme les autres asiatiques, les chinois répugnent à descendre dans l’arène. Discrets, profil bas, ils font rarement entendre leurs voix. De surcroît, ils protestent peu contre les discours ambiants hostiles à la Chine. Quand ils s’affirment, ils agissent doucement, à mots comptés. Ils rapportent alors leur opinion sans chercher nécessairement à réajuster celle de l’autre. Nullement n’ont-ils à souhait d’en découdre. Nullement s’emportent-ils gratuitement. Aucun mot en trop, de mot inutile.

    Depuis plusieurs années, à Paris, les chinois sont la cible désignée des voleurs dont beaucoup opèrent avec une rare violence. Supposé nanti en argent liquide, il serait un morceau de choix. Le chinois, l’argent. Donc une race et son prétendu attribut.

    L’année dernière, les chinois s’étaient émus de cette situation, exigeant plus sécurité. Une année s’est écoulée sans progrès, culminant avec la mise en coma de l’un des leurs.

    Déçus par l’absence de réponse des pouvoirs publics, ils ont repris le chemin de la rue en se drapant de l’étendard français et en scandant les principes de la République. Ils s’y sont prêtés courageusement en prenant le risque de s’attirer les foudres de l’Ambassade de Chine. Fort active, celle-ci ne goute guère aux manifestations publiques de ses membres. Qu’importe ! Les chinois de Paris ont fait confiance à la liberté de s’exprimer qu’ils ont acquise en France. Sans déraper. Nullement n’ont-il placé ce rendez vous sous l’angle d’une confrontation communautaire alors que leurs agresseurs n’en font pas mystère. Nullement n’ont-ils blâmé la France.

    Pourtant, lors de ce défilé, ils étaient bien seuls. Entre eux presque uniquement. De-ci delà, des amis, quelques conjoints. Peu de solidarité comme si cette cause ne pouvait suggérer l’émotion.

    Aucune association anti raciste, aucune figure politique ne s’était jointe. Le peu d’enthousiasme à les soutenir ne suggère-t-il pas l’existence de discours ambivalents ?

    D’associations antiracistes justifiant ainsi leur existence mais indisponible dès lors que le fait rapporté pourrait gêner aux entournures une autre communauté, celle-là plus turbulente sur la place publique. Est-il possible de tolérer pour les uns ce que l’on envisage pas pour les autres ?

    De politiciens se donnant bonne conscience, tantôt se voilant la face, tantôt agissant, comme pour mieux s’exonérer de l’obligation de s’investir réellement sur le sujet, indistinctement de la race, loin des convenances.

    De politiciens encore qui sous prétexte de lutte contre la mondialisation accable la Chine de tous les maux alors que ce pays fut-il important participe comme d’autres à la relève de l’Occident : l’Inde, le Brésil, le Vietnam, les pays du golfe, l’Afrique du Sud et beaucoup d’autres. Bien plus que la moitié de l’humanité ! Quel est donc cet étrange dessein consistant à faire du chinois l’unique bouc émissaire ? Ceux là mêmes qui s’y emploient, n’ont-il pas en mémoire d’affreux souvenirs ? Ceux là mêmes ne sont-ils pas devenus les meilleurs alliés de voyous racistes qui sévissent, le plus souvent impunis ?

    D’un politicien enfin qui s’étourdissant dans des formules vante un axe black blanc beur contre les chinois.

    De ce drôle d’artifice à géométrie variable, il se pourrait bien que l’anti-racisme souffre d’un manque d’harmonie en France.

    de François de la Chevalerie

    RépondreSupprimer
  45. Bonsoir,

    ce soir je n'ai pas envie de travailler mes cours, j ai déjà fait le tour de mes series américaines et je me suis demandée à quoi je pouvais bien m'intéresser. .. le racisme anti-chinois bien sûre, cela doit faire au moins 3 ans que je n'y ai plus pensé! La raison de cela? je n'en suis plus victime depuis 3 annees!
    En effet, je suis d'origine chinoise et j ai vécu mes 17 premières années à Belleville!
    C est un quartier que j apprecie beaucoup desormais pour sa diversité culturelle! Mais il fut un temps où je ne supportais plus y vivre et encore pire où je ne supportais plus le fait d etre chinoise!

    Dès l'âge de 8 ans, mes parents me laissaient sortir dans le quartier toute seule, pour m'amuser avec mes amis! Et entre mes 8 ans et mes 17 ans, j ai été très souvent non pas victime de racisme ( enfin peut-être un peu ) mais surtout d'ignorance! J'ai été agressée à plusieurs reprises ( 7 fois et je m'en souviens jusqu'au moindre détails ) et insultée des milliers de fois!
    Lorsque je retourne à Belleville, j'ai parfois peur qu'on me me prenne pour une prostitué et toujours peur de me faire agresser! (et oui, une fois qu'on est partie de Belleville, on a l'impression que c est une jungle! )
    Donc je comprends ce que votre femme a pu subir et ressentir!

    Les 7 fois où je me suis faite agressée ont été l'oeuvre d'arabes ou de noirs, et touc ceux de mon entourage chinois aussi! Mes parents m'ont alors dit que les noirs et les arabes n'avaient pas bon fond! Je me suis alors posée des questions concernant la.véracité de ces propos.qui me.paraissaient extremement racistes!
    En effet la.plupart de mes meilleurs amis et ceux depuis tjs ( j ai maintenant 20 ans) sont noirs et arabes! J en ai beaucoup.parlé avec eux et on est tous d'accord sur le.fait que c'est l'ignorance, la.pauvreté et les parents qui sont les 3 facteurs de ces attaques envers les chinois!

    Concernant le.fait que les.chinois ne se font pas remarquer, je pense que dans la.plupart des cas cela est vrai car le caractère des chinois face aux occidentaux est beaucoup plus effacé.
    Et comme il a été dit dans un.commentaire, les élèves chinois travaillent à l'école.sans faire de vague.
    Ce que j ai pu constaté durant mes années colleges et lycées! ainsi que sur moi-même.

    Avec tout ça, je devenue moi-même anti-chinois à une époque, me considérant comme une française de souche! Ce qui me parait aujourd'hui extremement étrange!

    Pour conclure mon commentaire extrêmement décousu ( je n'ai pas eu la force de le mettre en forme et d'approfondire ce que j ai écrit) je pense que le racisme anti-chinois est vraiment devenu qqchose de normal à Belleville.

    PS : Je pourrais parler avec de vous de ce sujet pendant des heures mais comme vous avez pu le constater, je ne suis pas.du tout ordonnée et je n'ai rien appronfondit alors je serai ravie qu'on échange nos opinions sur des points plus ciblés. :)

    RépondreSupprimer
  46. Voici un article qui pourrait vous intéresser : http://www.leprogres.fr/rhone/2011/11/30/agresses-dans-leur-quartier-a-cause-de-leur-passion-pour-les-mangas

    Comme quoi, c'est un peu partout pareil... Le racisme anti-asiatique existe réellement, mais n'est pas médiatisé (tout comme le racisme anti-blanc)...

    RépondreSupprimer
  47. J'avoue que je peux comprendre certains commentaires. Mais je pense que certains ont tout faux. Un exemple quand tu vois une famille de chinois perdu dans le métro et que tu souhaites les aider et qu'il te regarde en te disant dégage d'un geste du bras. J'avoue que ça me donne plus envie de les aider et cela m'est arrivé plusieurs fois. J'avoue aussi ce qui est gênant chez eux, c'est qu'ils n'essayent pas du tout de parler français ou de s'intéresser à leur pays d'adoption.

    RépondreSupprimer
  48. à l'anonyme de JAN 14 2012 01:45AM
    Avant de juger, essayons de comprendre pourquoi ont ils ce genre de réaction. Je suis chinois et j'ai grandi en france, il m'est déjà arrivé d'etre pris pour un fou, lorsque j'offre mon aide à un français, pourtant ce français, je lui communiquais dans la langue de voltaire, ceci pour vous dire qu'il arrive à tout le monde d'etre méfiant.
    je peux vous assurer que tous les chinois (100%), aimeraient apprendre le français, mais la difficulté d'apprendre une langue totalement étrangère, décourage plus d'un.
    j'ai un ami qui est Grec, en plus de sa langue, il parle le Français, l'italien, l'anglais et le Turc, depuis 2ans, il essaie d'apprendre le chinois, aujourd'hui, il n'arrive à peine à construire une phrase.
    ceci pour vous dire, que les chinois ont envie mais ce n'est pas aussi simple que, un français qui veut apprendre l'italien.
    Autre raison, la révolution culturelle de mAO, les personnes âgées d'une 50taine d'année, l'ont bien subi, ils ne savent à peine lire et ecrire leur propre langue qui est le mandarin, n'est ce pas une difficulté supplémentaire d'apprendre le français?

    mon expérience personnel:
    j'ai des amis chinois qui sont arrivés en france depuis une dizaine d'année, ils parlent tres bien le français, et l'écrivent tres bien également. Mais le "souci", leurs accents. Souvent une personne qui s'exprime mal dans une langue étrangère, apparait moins intelligente. Alors certains se moquent d'eux sous forme de racisme, camouflé par l'humour, et tout ça sous les applaudissements de beaucoup d'inconscient.
    Ne mentez plus à vous meme, lorsque vous entendez une moquerie sur un chinois, vous vous dites que c'est pour le taquiner, une plaisanterie, de l'humour.
    Posez vous plutôt la question, est ce que cette plaisanterie est raciste??

    en espérant que je n'ai offensé personne.

    Michael

    RépondreSupprimer
  49. C'est un très beau débat !! Chacun a apporté une part de vérité dans ce qu'il a dit.

    Pour revenir aux derniers posts, étant chinois j'ai l'impression qu'on est effectivement considéré comme une origine, une race(appelé ça comme vous le voulez), un peuple inférieur. Et je pense que c'est pour cela qu'on tolère plus le racisme anti-chinois où que l'on fait systématiquement des plaisanteries sur nous.

    Pourquoi ? Certaines réponses ont été cités dans les anciens posts :

    - Notre différence physique, nous sommes moins corpulent, nous avons les yeux bridés, des têtes marrantes ? et nous parlons une langue aux intonations marrantes ? "tching tchang"

    - Notre côté effacé et respectueux envers les occidentaux

    - Notre mauvaise prononciation de la langue, nos accents qui nous rend plus cons

    - Un côté communautarisme

    Ma réponse à pourquoi ce racisme systématique et toléré envers nous les asiatiques ? Il existe un ensemble de facteurs qu'on dégage aux yeux des autres qu'on est inférieur...

    Brice

    RépondreSupprimer
  50. Je voulais rajouter de plus, nous les chinois ou asiatiques, nous n'avons pas eu de contentieux coloniales avec l'occident, ni subit de lourds génocide très médiatisé. On réagit plus spontanément à défendre les juifs parce qu'il y'a eu hitler, et on n'hésite pas à défendre les noirs parce que il y'a eu l'esclavage, on défends les maghrébins parce qu'il y a eu l'ancienne colonisation, mais la Chine n'a rien eu de tout ça... donc c'est pas tabou de nous vanner !

    Brice

    RépondreSupprimer
  51. Salut Brice :)

    tu te trompes, l'histoire entre la france (voir l'occident) et la chine, est bien plus compliquée que ça, les pays occidentaux et le japon se sont aillés pour piller la chine au 19eme sièecle, (les guerres d'opium, le palais d'été etc....) Les chinois ont été esclaves modernes durant la premiere guerre mondial, 150 000chinois entre 14-18, plus de 15K en sont morts. Mais tout ceci n'est nullement cité dans nos livres scolaires.
    chaque pays a son histoire, et ce n'est pas l'histoire qui autorise ou tolére le racisme.

    Bien cordialement.

    PS: Je ne trouve pas que l'accent nous rend "con", il a son charme. Mais une personne qui joue de cet accent avec des sujets tres idiots, est une forme de racisme et c'est tres con, tout comme, prendre l'accent africain et dire qu'ils ne savent pas calculer ou se comporter comme un racaille puis dire qu'il est arabe.

    Michael

    RépondreSupprimer
  52. Hello

    Ah d'accord, j'avoue que cela je ne le savais pas tellement... Mais comme tu l'a aussi souligné, qui est au courant de ça ? Même pas moi (je suis né en France).

    Puis pour "l'accent qui nous rend plus con". Moi non plus je ne le trouve pas con, je te rassure. J'ai dit ça dans un sens ironique et extérieur ^^.

    Brice :)

    RépondreSupprimer
  53. "quand j'étais au collège une prof d'histoire nous a demandé nos origines, j'ai répondu espagne et vietnam. dès lors, j'ai vu une multitude d'injures dévaler. oui l'été j'étais le ramasseur d'oranges et l'hivers le mec exploité chez décathlon pour faire des chaussures en sous sol, comme si qu'être un eurasien condamnerait a la fabrication de pompes. ça a été ainsi jusqu'en seconde. je vous laisse imaginer la douleur des propos. certes certains me vannaient en me disant "le chinois" (le vietnam étant un pays indépendant, je les prenais plus pour des clowns qu'autre chose); jusqu'au jour où je me suis rebellé et dit à l'un d'eux que lui n'est pas un ramasseur de bananes ou coupeur de canne à sucre à mes yeux alors qu'il cesse de me prendre pour un con. il l'a mal prit mais je lui ai dit devant tout le monde lors d'un cours de mathématiques. durant quatre ans l'établissement n'a rien dit, passant ce soucis sous silence. le prof étant africain a prit ma défense et menacé la directrice d'agir sous peine d'en aviser le rectorat. elle a alors sanctionné certains élèves. durant ces quatre années, on a eu droit à des croix néo nazies dessinées sur nos matériels scolaires en cours, personne n'a ouvert sa bouche. je me souvient même que la prof d'histoire (et oui encore elle) a demander d'en dessiner une dans nos cahiers pour étudier la seconde guerre mondiale, ce que nous avons refusé. nous avons boycotté son cours (nous les fils d'étrangers) et demandé qu'elle fasse des excuses devant une telle demande et devant les parents. elle l'a fait et a eu une plainte sur le dos (suivit d'une mise à pied). devant un tel symbole, non merci; pas de ma part! quand ma rébellion a eu lieu, le prof de math absent car malade, j'ai eu droit à un avertissement injustifié quant à ma discipline et selon eux pour ma moyenne; je me souvient avoir dit devant la directrice, la prof remplaçante et la prof principale cette phrase "à défaut de mettre des avertissements injustes, regardez ce qui se passe car c'est à croire que vous ne faites pas que parler mais aussi fumer quand vous êtes en réunion" (ma moyenne générale était de 12,5). ce qui est bizarre, la directrice a été mutée peu de temps après une plainte. ce n'est qu'au lycée que ceci s'est stoppé. mais je me dis que si l'éducation nationale serait plus au courant de ce qui se passe, on n'aurait pas eu ces faits aujourd'hui."

    RépondreSupprimer
  54. Quelques années après le publication de cet article, je suis là à le lire, preuve qu'il s'agisse d'un sujet toujours d'actualité. J'ai mal. La france ne veut pas laisser de place aux Chinois, ni à personne d'autre d'ailleurs. En tant que métis, ce débat me touche, du fait que je sache qu'une entente parfaite multiethnique est possible.
    Malheuresement aucune des diverses techniques citées pour remedier à cette discrimination ne marchera jamais. L'être humain est con et influençable. Putain, FUCK.

    RépondreSupprimer
  55. Je pense que la plupart des gens doivent comprendre que la France n'est plus ce qu'elle était. Ses dirigeants eux-même incitaient ( et continuent ) a dresser les gens les uns contre les autres, provoquant une hausse considérable du racisme. Je suis française d'origine sénégalaise, mon père s'est battu sous les couleurs du drapeau français. Et malgré ça, j'en suis venu à détester ce pays. Je vis dans un quartier de Toulouse, bellefontaine et je n'ai qu'une hâte, partir le plus vite possible. Je me suis faite agressée un nombre incalculable de fois, mes voisins sont bruyant et irrespectueux et parce que je roule avec une berline, on me l'a brûlé. Ils se soulagent dans les cagibis, les ascenseurs et saccagent tout. Le pire étant qu'une minorité de personnes avec un comportement pareil jette l'opprobre sur ceux ayant une conduite exemplaire. Je me souviens d'un voyage en Chine ou j'ai du également subir le racisme ambiant. On m'y a sorti une vieille excuse bateau : les chinois considèrent tout les étrangers de cette façon... Je ne crois pas qu'entendre murmurer que les noirs sont plus bas que les animaux soit répété à un blanc ! Que nous sommes feignant, trop idiot pour penser et qu'on sent mauvais !
    Oui, des jeunes noirs et arabes font les cons, agressent les gens, balancent des insultes racistes alors qu'eux-même sont d'origine étrangère. Mais j'ai appris également que le racisme est pour tout les pays et pas uniquement en france. Il y a des noirs bien qui éduquent leurs enfants dans le respect des autres, l'amour du travail et la tolérance. Nous ne sommes pas tous des bouffeurs de bananes accoté contre un mur à dévaliser les gens. Bien que moi aussi j'en ai ras le bol d'eux, je sais aussi que les gens bien subissent la mauvaise image qu'ils donnent. Et croyez-moi, certains n'hésitent pas à les agresser s'ils osent parler ! Y aurait-il des anecdotes sur du racisme à l'étranger ? J'ai vu sur une vidéo YouTube une jeune métissé noire à Shanghai participer à un concours de chant : les commentaires racistes des internautes sont-ils différend de ceux subis ar leurs congénères ici ?

    RépondreSupprimer
  56. Bonjour.
    Pour commencer je suis marie a une asiatique (Thai) et habite aussi en banlieue parisienne et jamais eu aucun soucis.

    Mais je connais assez l asie et j ai jamais vu un peuple aussi ouvertement raciste que les chinois. Avant de connaitre j avais pitie des aggressions qu ils subir a paris mais tout le monde peut se faire aggresser. Mais maintenant que je connais la mentalite des chinois en chine envers les etrangers je n ai plus aucune piete pour eux, bien au contraire. les noirs sont des betes noires et betes a sida et un noir en chine on lui dit tous les jours.
    ce qui est malhureux oui c est que certains confondent chinois et asiatiques.
    Mais tu sais un americain a pantin pourra aussi se faire aggresser et insulter de sale americain.
    Et sachez que des noirs et arabes se font aussi agggresse a paris et par les memes delinquants. Etre asiatique ne fera pas eviter l agression pas plus que blanc ou noir.
    pour finir depuis que j ai ete en chine je les hais et avant j etais indifferent.

    RépondreSupprimer
  57. @ TotoDePanam
    votre préjugé des chinois, vous met dans le même lot que ceux qui vous avez cité. Cette minorité de personne que vous avez rencontrée en chine peut mépriser les noirs (ou les étrangers tout court), mais ça reste une minorité, mettre tous les chinois dans le catégorie RACISTE, montre que vous même n'êtes pas mieux qu'eux.

    J'avoue que le média chinois montre souvent du doigt les africains pour séquestration de chinoise pour viole en bande, ça m'étonne moins qu'il y ait un groupe extrémiste qui se montre. Ce qui est le même phénomène partout dans le monde.

    parallèlement, la chine est le premier pays investisseur en Afrique, et le premier pays porteur d'aide en Afrique
    au développement etc..., sachant que les chinois n'ont jamais à devoir à l'Afrique, ils n'ont jamais pillé l'afrique, jamais eu d'esclave africain de l'histoire.

    maintenant je vais conclure que j'ai pitié de vous de ce qui vous est arrivé en chine.

    ne mettez plus tout le monde dans le même lot, pareil pour ceux qui disent que tous les noirs sentent mauvais, tous les arabes sont des voleurs, tous les juifs sont des escrocs, tous les français sont faignants.

    Cordialement.

    Michael

    RépondreSupprimer
  58. Votre article est très intéressant et certains commentaires qui tentent de justifier ce racisme anti-asiatique sont choquants.

    Je me suis permis de publier votre article sur https://www.facebook.com/asiagora1901/notes
    Si vous n'êtes pas d'accord, merci de me le faire savoir. ^^

    RépondreSupprimer
  59. Bonsoir,



    Je crois que ceux qui ont commentés avant moi, et le témoignage de votre épouse ont tout résumé.
    Mais je me permets d'écrire ce commentaire trois ans après la publication de l'article. Tout d'abord, j'ai trouvé votre article sur google en tapant "racisme chinois en Australie". Moi-même je me posais une question, à savoir si le racisme asiatique est plus fort en Australie qu'en France. Mais c'est une autre question.

    Je suis à la fois ravi que vous osez en parler, (même si je pense même que vous osez à peine remarquer ceux qui sont coupables de ce racisme), mais à la fois attristé parce qu'il a fallu que vous ayez le témoignage de votre épouse. Ce n'est pas votre faute, vous l'avez souligné à mainte reprises le problème : la médiatisation. On sait que c'est pas bien d'être anti-arabe/maghrebin/perse, d'être anti-africain subsaharienne, d'être anti-antillais, d'être anti-juif, parce que les médias ou plus généralement l'environnement qui nous entoure, nous le dit.
    Mais qu'en est-il du racisme anti-asiatique ?

    Je dois vous avouer que ce qui me dérange ce sont certains commentaires. L'article parle d'un racisme anti-asiatique, et pourtant certains trouvent le moyen d'évoquer le racisme d'autres communautés de façon victimisante. Car malheureusement, oui, la médiatisation combinée à la victimisation de certaines communautés entrainent ce racisme anti-asiatique. Et ce qui me dérange encore plus, c'est que certains auteurs semblent minimiser le racisme anti-asiatique, justement en comparant avec le racisme de d'autres communautés.

    J'aimerais apporter deux témoignages , mon grand-père, d'un certain pays d'Asie du sud-est, avait envoyé ces enfants en France en leur disant : "bon, je vous en France pour que vous ayez la meilleure éducation possible. Par contre, faite profil bas". Un peu comme si on était invité chez quelqu'un et qu'il fallait un minimun de conduite.

    Autre témoignanges, étudiant dans le quartier latin, mais vivant en banlieue, j'ai comptabilisé géographiquement les actes de racistes à mon égard depuis que je suis à l'université (4 ans) : tous se sont déroulés en banlieue... . A Paris, les gens semblent respectables. Ce n'est pas une généralité, mais mon expérience :).

    Maintenant je ne vois pas quelle solution apporter à ce problème.

    RépondreSupprimer
  60. Il y aujourd'hui trop des chinois en Afrique comme en europe et amerique. Entant qu'un ivoirien,.je sens les envahissememt silencieus des chinois dans mon pays. Et parfois on a l'impression que les chinois veulent devenir un nouveau colonisateur sur notre territoire.

    Les chinois, je les connais tres bien. J'ai fait des etude en Chine. A mon retourn en afrique, je travailler avec les chinois comme interprete. Je vous a sure, les chinois aime tous ce que est illegales meme si qu'il est riche ou diplome. C'est des meme rats.
    Les chinois ne connais pas la politesse et respect envers quelqu'un, ils ne vous dit pas Bonjour comme Bonsoir lorsqu'ils s'adresse un inconnu, ils aime cracher partout, meme dans les magasin individuel. Ils aime dicuter les prix partout, meme dans les hopitaux, hotels et supermarche.
    Ils aime insulter des gens, attention, si un chinois vous dit:"MA-LER-GER-BI" c'est a dire: ta mere con.S'il vous dit:"CAO-NI-MA" ou "NI/TA-MA-DE" ou "NI-DA-YAN-DE" tout ceux la c'est des insulte par rapport a le pere et la mere. Mais dans mon pays, on les donne des lesson lorsqu'ils sont fait des betise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En changeant "Chinois" en "Africain" et "Afrique" en "Europe" c.q. la "France", on arrive à peu près à un discours aussi vrai, aussi valable, aussi répugnant (genre : "En tant qu'un français, je sens les envahissememt silencieus des africains dans mon pays")

      Supprimer
    2. LOL un noir Raciste!!

      Supprimer
  61. Je suis eurasienne et j ai grandi en banlieue plus exactement a sevran dans les annees 80 il y a 20 ans il n y avait pas tout cela mais j ai eu affaire au racisme dans les annees 90 de la part des communautés magrebines et noires alors que je n avais que des amis issus de ces communautés.

    Se faire appelee chinoise alors que on est francaise et laotienne cest dur a entendre parce que justement je n ai pas la culture chinoise ni la langue mais juste des yeux en amande ( avec meme des paupières lol), marcher dans la rue et quelqu un crache devant vos pieds en passant juste pour vous dire que vous le degouter, tomber par terre et etre assaillie de coups de pieds par des mecs quand vous avez 12 ans ca marque...

    Apres cette periode j ai ete objet du fantasme. Les gars qui sont partis en thailande se sont mis a me draguer en thailandais donc on passe de chinoise qui bouffe des chiens a la thailandaise que l on a payer pour avoir une nuit de folie une fois par an...

    Aujourd hui j ai 35 ans. J ai 2 enfants et j apprehende cette periode de racisme qu ils vont surement devoir traverser sauf que la je ne fermerai pas ma gueule parce que justement j en ai une grande malgre tout.
    Et meme ce racisme m a renforcee je ne me laisse pas marcher dessus et cest ce qui etonne souvent.

    Une fois j avais 21 ans et j etais avec mon fiance un groupe de gamine de 12 ans passe et imitent les chinois " ching chonh ching ching" ... La moutarde (ou le wazabi ^^) m est monte au nez j ai sorti un enorme "FERME TA GUEULE" et le groupe sest arrete de respirer presque.

    A 35 ans au travail j ai entendu dire " les chinois cest eux qui ont pas es yeux normaux" mais je n ai pas reagit parce que maintenant a 35 ans je n ai rien a prouver et je ne retorque que si je suis insultee personnellement ou comparee etc...

    Je vais terminer par ceci : LA VIE EST DURE ON ESSAYE DE SE BATTRE POUR VIVRE ET SOYONS DIGNE D ETRE DES JAUNISSES DES CHINETOCK OU DES BRIDES. ON A RIEN VOLÉ A PERSONNE. ON NE DOIT RIEN A PERSONNE. NOTRE REUSSITE EST LE FRUIT DE NOTRE TRAVAIL PARCE QUE NOS PARENTS ONT TRIMÉ ET NOUS EN SOMMES RECONNAISSANTS.ALORS AVANCONS DIGNES. RESPECTONS NOUS ET ON NOUS RESPECTERA.

    RépondreSupprimer