jeudi 22 décembre 2011

Beckham à Paris, ça va rapporter gros! Et les politiques disent encore n'importe quoi...

Oh putain, les élections approchent et le populisme de base arrive au galop!
Beckham au Paris SG, on parle de 800.000€ par mois... il n'en fallait pas plus pour la classe politique s'empare d'un sujet qu'elle ne connait apparemment absolument pas...
La liste des bienpensants qui s'insurgent devant un tel salaire est longue, on reparle de plafonner les salaires (bonne idée), on parle d'inégalités...
On ne dit pas, par exemple, que ce mec va payer des impôts en France, et surtout, on regarde vraiment par le petit bout de la lorgnette.
Beckham à Paris, sportivement c'est intéressant, mais objectivement, ça ne vaut pas 800.000€ par mois, en revanche, Beckham à Paris est un coup fabuleux, pas seulement pour le PSG, mais pour le foot français dans son ensemble.
Ah oui, les politiques parlent de maillots... On va dire qu'ils voulaient dire produits dérivés... Ils ont l'air de minimiser l'impact financier de la vente des produits dérivés liés à Beckham, ils ont tort, je n'ai pas de chiffre en tête, mais les revenus sont colossaux.
Par ailleurs, le patron qatari du PSG est aussi le propriétaire d'Al Jazeera Sports qui a commencé à entrer dans le jeu des restransmissions télé de la ligue 1, permettant notamment un hausse des droits tv reversés au clubs. Avec Beckham à Paris, la ligue s'offre à l'Asie, la ligue 1 va probablement gagner une notoriété et donc un fric monstre grâce à cette nouvelle exposition.
Beckham coûte peut-être un bras au PSg, mais au final, beaucoup vont pouvoir croquer dans ce qu'il va apporter. Et il apportera beaucoup plus qu'il ne coûtera.
Je suis d'avis que lorsque l'on ne sait pas, on ferme sa gueule.

mardi 15 novembre 2011

Délais de carence à la fonction publique... pchuit...

Bon, je vais faire mon réac', tant qu'à écrire un billet, autant rester dans la ligne dure.
Le gouvernement nous fait un coup de populisme, c'est pas la première fois, ce n'est pas non plus le seul gouvernement à le faire puisque le populisme et devenu l'action politique majeure aujourd'hui.
En l'occurrence, il s'agit de la suppression du délai de carence chez les fonctionnaires.
Pourquoi populisme? Pourquoi réac'?
C'est gentil de vouloir faire porter le chapeau de la dette publique aux fonctionnaires, on peut croire que c'est très petit et con, mais beaucoup vont y croire, plus c'est con, mieux ça passe, c'est connu.
Je n'aime pas trop ces méthodes, mais bon.
Sur le fond en revanche, je ne peux qu'applaudir (c'est la partie réac').
Je commence à connaitre les vieux arguments, ne pas accepter le nivellement par le bas et c... J'ai déjà entendu ça à l'époque des retraites inégales, mais au final, rien ne sera nivelé par le haut et au final, si rien ne change, certains ont des avantages que les autres n'ont pas.
La bonne affaire dira l'autre, pourquoi punir les fonctionnaires? N'ont-ils pas le droit d'être malades?
Je bosse en Suisse, le suisses n'ont pas la réputation d'être fainéants et pourtant...
A Genève on a droit à 2-3 jour d'arrêt maladie par mois sans aucune justification médicale, c'est comme ça.
Et bien, un nombre incroyable de mes collègues ont 2-3 jours de congé de plus que moi par mois.
C'est quand même étonnant...
Je me demande ce qu'il en serait, si ce droit à l'absence non-justifiée était supprimé?
Si tu offres la possibilité aux gens de frauder, ils fraudent, si tu mets des garde-fous, c'est mieux.
Je n'ai pas le temps de chercher les statistiques sur le nombre de congés maladie selon les corps de métiers, la distinction privé/public. Je l'ai juste aperçu au JT, mais j'ai le souvenir que le taux d'absentéisme était plus important dans la fonction publique qu'ailleurs.
Est-ce dû aux conditions de travail?


vendredi 11 novembre 2011

C'est pas ma faute, je suis une victime, on m'a forcé

Hier soir, la zapette m'a amené pendant quelques minutes sur M6 et une émission politiquement correcte sur le gaspillage alimentaire.
Le reportage commence par montrer une mère de famille jeter des paquets de bouffe inutilisés et périmés. On l'entend nous expliquer qu'elle achète malheureusement trop par peur de manquer de quelque chose...
Là dessus le commentateur dit la phrase qui m'a fait tiquer:
Tout les foyers français jette régulièrement des aliments.... A qui la faute?
Et là, on est parti dans la critique des grandes surfaces et autres cantines scolaires.
Ils sont raison et ce genre d'émissions ne peut être que bénéfique.
Mais il y a un truc.
La voix off sous-entendait que le fait de jeter des aliments était quelque chose d'inéluctable pour les foyers français, victimes de la surconsommation.
On forcerait les français à jeter les yaourts et jambon périmés.
Pardon, mais non. Chez nous on ne jette pas la nourriture, on achète ce dont on a besoin et on mange ce qu'on achète. C'est comme ça aujourd'hui et ca l'était lorsque j'étais enfant.
On appelle cela l'éducation.
Ce que je comprends par ce début de reportage, c'est qu'on absout les pauvres français qui sont forcés par la vilaine société de consommation à acheter trop et jeter...
Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde, tout est toujours de la faute aux autres aujourd'hui.
La crise, les marchés, la société de consommation, les politiques, les riches, les pauvres.
Putain, le doigt, faut se le sortir du cul et être responsables et pas des fiottes

mercredi 12 octobre 2011

Gilad Shalit bientôt à la maison! Le prix est lourd.

Je croise les doigts, l'enfer de Gilad Shalit touche peut-être enfin à sa fin.
Israël et la Hamas sont parvenus à un accord pour la libération du soldat israélien après 5 ans de captivité.
D'après le Shin Bet, aucun meilleur accord ne pouvait être espéré pour sa libération.
L'article de Haaretz nous donne un récapitulatif succinct de l'accord:
1029 prisonniers palestiniens dont 479 prisonniers présentant un risque sécuritaire - 279 purgeaient une peine de prison à vie.
Parmi ceux-là figurent:
- Les kidnappeurs/meurtriers des soldats Wachsman et Saadon
- Le responsable de l'attentat sur le bus 405 Tel Aviv-Jerusalem.
- Le terroriste ayant tué 10 israéliens à Wadi Harmiyeh au nord de Ramallah en 2002
- Le terroriste ayant conduit l'auteur de l'attentat suicide du restaurant Sbarro a Jerusalem en 2001
- Plusieurs responsables du lynchage de Ramallah en 2001.

Voilà le prix à payer pour la libération d'un soldat enlevé sur le territoire israélien.
Acte ayant contribué à déclencher la dernière guerre de Gaza.

lundi 26 septembre 2011

Colère, il faut que Bibi et sa clique disparaissent dans le Negev

Je reviens a notre Blog presqu'oublié après un long silence, je ne sais pas si les gueules vont renaître mais j'ai besoin d'exprimer mon désarroi devant l'action politique de Netanyahou.
J'ai toujours férocement combattu les conneries qui se disent de ce côté de la méditerranée concernant le conflit israélo-palestinien et je continuerai.
Mais aujourd'hui, je n'arrive plus du tout à y croire, je suis en colère, je suis en colère après ce gouvernement, le pire que le pays ait connu, un gouvernement du passé, un gouvernement qui va détruire ce qu'il reste d'Israël.
Netanyahou, Barak et Lieberman utilisent une réthorique aussi ridicule que celle de Bush fils pour justifier leur politique de colonisation et de non négociation.
Abbas a été très malin, il a mis le gouvernement israélien dans une impasse, mais il a également considérablement affaibli le Hamas. Il a agi, il a gagné la bataille médiatique sans tricher, sans mentir, il a tenu un discours à l'ONU ou je n'ai entendu que des choses vraies.
Il s'est comporté en chef d'Etat moderne, en phase avec les révolutions arabes, en phase avec les attentes des peuples.
L'Ultra droite au pouvoir, elle nie complètement le désir des israéliens à arriver à la Paix, elle poursuit une ambition d'un grand Israël (sous couvert d'un discours sécuritaire ridicule), dont les israéliens se foutent complètement.
Il faut des élections, il faut que le peuple israélien se réveille, on ne peut pas laisser Netanyahou faire avec Israël ce que Domenech a fait avec l'EDF. C'est trop grave.
Liens en anglais:
Netanyahu proved Israel doesn't want peace
Netanyahu doesn't miss an opportunity to avoid peace

lundi 22 août 2011

Et ça repart en sucette...

Putain j'ecris un billet un brin optimiste, j'y crois même un peu quand je l'écris... Et en quelques jours tout s'effondre, je suis dégouté.
Bienvenue dans le monde des dirigeants pourris jusqu'au fond de leurs calbuts.
J'applaudis cyniquement Bibi et Liebermann, travaillant main dans la main avec les saloperies du Hamas pour saboter tout espoir avant même qu'il ne soit tangible.
Pas besoin d'être paranoïaque conspirationniste pour s'imaginer que toute cette histoire était prévue..
Grogne sociale sans précédent en Israël, le peuple demande des coupes budgétaires dans la défense, alors on a droit à une mini guerre de gaza version bis bis bis.
Alors je sais que pour la majorité d'entre les français, les israéliens sont d'immondes saloperies et le Hamas, un mouvement de résistance légitime.
Bien joué, la résistance, aller mitrailler des bus en pleine autoroute! Bravo, la prochaine fois, je serais dans le bus que j'ai pris un nombre incalculable de fois. Que les gazaouïs s'achètent des couilles et se demandent si la méthode Hamas et la bonne. On dirait que non, mais je peux me tromper.
J'attends par ailleurs de voir comment les contestations sociales vont évoluer en Israël, mon espoir est minime mais pas éteint.
On parle d'un cessez-le-feu... Le Hamas a biensûr balancé 12 rockets 1 heure avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, profitant du décalage horaire, les salopards!
On verra, je suis énervé, énervé par les arabes qui ont choisi le pire moment pour relancer les hostilités, et les dirigeants israéliens qui n'attendaient que ça.

mercredi 17 août 2011

Et si tout changeait... En bien ?!

Ca fait longtemps que je suis la situation politique au Proche Orient, et j'ai du mal à me souvenir d'un tel élan populaire raffraichissant et positif. Depuis 1993, l'espoir de la Paix est envolé, la droite, avec son discours sécuritaire, règne en maître sur la vie politique israélienne.
Aujourd'hui, dans la foulée des voisins arabes qui se battent pour la démocratie, les israéliens chantent pour un changement.
Les tentes de Tel Aviv peuvent paraître dérisoires comparées aux milliers de morts syriens, mais la gouvernance de la peur est remise en question pour la première fois depuis la mort de Rabin.
Et si nous assistions à l'émergence d'un nouveau Proche Orient?
Cet article montre bien à quel point Netanyahou et son copain Lieberman sont enfermés dans une pensée Bushiste qui atteint ses limites, même en Israël.
Les arabes ne seraient-ils pas aussi pourris et primitifs qu'on le pensait?
Les faucons du Likoud nous auraient-ils raconté des conneries?
Imaginons un gouvernement plus modéré, qui provoquerait sans aucun doutes des avancements importants dans le règlements du conflit avec les palestiniens. Imaginons un Liban libéré du joug syrien (qui bombarde en ce moment des camps de réfugiés palestiniens).
Cette nouvelle donne n'est pas du tout improbable et entrainerait sur du moyen terme une explosion de l'économie dans la région.
Je commence doucement à imaginer le meilleur après n'avoir eu que le pire devant les yeux.
Israël se concentrant sur l'économie régionale emmenant dans son sillage ses ennemis de toujours.
Après presque deux décennies de déceptions, je me permets de rêver et j'en remercie les peuples arabes courageux et la jeunesse israélienne.

vendredi 12 août 2011

La contestation israélienne, le premier pas vers le vrai changement?

On est en train d'assister à un mouvement que je n'espérais plus en Israël, le peuple modéré et cultivé qui bouscule un gouvernement Likoud dur.
Tout part d'une situation économique très difficile dans le pays. Vie très chère, loyers très chers, salaires moyens bas, on peut dire que la situation est pire qu'en France, de ce que j'en sais.
Les Israéliens sont depuis toujours omnubilés par la situation sécuritaire du pays et les gouvernements successifs ont eu tendance à faire passer l'économie intérieure au deuxième plan.
Aujourd'hui, pour la première fois depuis que je suis l'actualité du pays, les gens montrent leur mécontentement et demandent la démission du gouvernement. La pommade habituelle qui consiste à faire une petite guerre pour noyer la contestation ne prendra pas, les manifestants demandant même des coupes dans le budget de la défense pour améliorer la qualité de vie des classes moyennes.
Je sens le gaucho anti-sioniste ricaner et s'indigner que les Israéliens osent se plaindre quand les Palestiniens croupissent dans leur prison gazaouïe ; et pourtant, le gaucho soi-disant pacifiste devrait se réjouir de voir le peuple israélien enfin se réveiller et rejeter un mode de fonctionnement qui montre ses limites.
On assiste à une contestation pacifique qui dépasse les clivages raciaux et religieux. Cette contestation, sans doute inspirée des révolutions arabes, pourrait provoquer la naissance d'une gouvernance totalement différente. Les dirigeants pourraient devoir arrêter leur gestion politique basée sur la peur et le sécuritaire et l'axer sur la qualité de vie dans le pays. Et cela passe probablement par une baisse du budget militaire et donc un assainissement des relations avec les voisins.
Malheureusement il est très difficile d'avoir au même moment deux protagonistes volontaires, et au vu de cet article, la haine du juif sera difficilement éradiquée du mode de pensée arabe proche-oriental.
Mais j'ai longtemps pensé que l'élan devait venir des Israéliens, j'espère qu'on assiste en ce moment à la naissance de cet élan.

jeudi 21 juillet 2011

Territoires occupés de Cisjordanie pour les nuls

C'est un peu simplifié, évidemment partisan, mais juste, et de toute façon, un petit rappel historique ne peut pas faire de mal, vu l'ignorance crasse qui entoure les excités de la question israélo-palestinienne.

mardi 28 juin 2011

Déficit vs prélèvements obligatoires

Un déficit budgétaire de 138 milliards en 2010 et un taux de prélèvements obligatoires de 42.5%, parmi les plus élevés en Europe.
Je sais que je suis en train de tenir un discours de droite, mais parfois les chiffres parlent d'eux mêmes.
Quand on pratique des tarifs importants mais que les comptes sont mauvais, c'est que quelque chose cloche dans l'utilisation des recettes.
Soit on continue et on continue allègrement à s'endetter, soit on réforme en profondeur l'Etat et son fonctionnement.
On ne peut simplement pas continuer à prélever à la pelle tout en perdant 140 Milliards par an.
Audits poussés, réflexion sur ce qu'on veut et action.
On ne peut pas continuer comme ça.

mercredi 15 juin 2011

Ne laissons pas tomber la Grèce.

Je publie ici cet appel lancé à l'initiative de Theodorakis. Ce texte devrait servir d'inspiration à nos dirigeants, dans la préparation des élections de 2012. A méditer.



AUX CITOYENS INDIGNÉS DE GRÈCE ET D'EUROPE

« Nous saluons les dizaines de milliers, voire les centaines de milliers de nos concitoyens, jeunes pour la plupart, qui se sont rassemblés sur les places de toutes les grandes villes pour manifester leur indignation à l’occasion de la commémoration du mémorandum (accord cadre signe entre le gouvernement grec, l’UE, le FMI et la BCE, en Mai 2010 et renouvelé depuis régulièrement),  demandant le départ du gouvernement de la Honte et de tout le personnel politique qui a géré le bien public, détruisant, pillant et asservissant la Grèce. La place de tous ces individus n’est pas au Parlement, mais en prison.

Nous saluons les premières Assemblées générales qui se déroulent dans les centres de nos villes et la démocratie immédiate que s’efforce de découvrir le mouvement inédit de notre jeunesse. Nous saluons les travailleurs de la fonction publique qui ont entrepris manifestations, grèves et occupations pour défendre un Etat qui, plutôt que le démantèlement prévu par le FMI, a désespérément besoin d’une amélioration et d’une réforme radicales. Par leurs mobilisations, les travailleurs de l’Hellenic Postbank, de la Régie nationale d’électricité et de la Société publique de loterie et de paris sportifs défendent le patrimoine du peuple grec qu’entendent piller les banques étrangères, par le truchement de leur gouvernement fantoche à Athènes.

Le pacifisme exemplaire de ces manifestations a démontré que lorsque la police et les agents provocateurs ne reçoivent pas l’ordre d’intervenir, le sang ne coule pas. Nous appelons les policiers grecs à ne pas être les instruments des forces obscures qui tenteront certainement, à un moment donné, de réprimer dans le sang les jeunes et les travailleurs. Leur place, leur devoir et leur intérêt est d’être aux côtés du peuple grec, des protestations et des revendications pacifiques de celui-ci, aux côtés de la Grèce et non des forces obscures qui dictent leur politique au gouvernement actuel.

Un an après le vote du mémorandum, tout semble attester son échec. Après cette expérience, on ne peut plus s’autoriser la moindre illusion. La voie qu’a emprunté et continue de suivre le gouvernement, sous la tutelle des banques et des instances étrangères, de Goldman Sachs et de ses employés européens, mènent la Grèce à la catastrophe. Il est impératif que cela cesse immédiatement, il est impératif qu’ils partent immédiatement. Jour après jour, leurs pratiques révèlent leur dangerosité pour le pays. Il est étonnant que le procureur général ne soit pas encore intervenu contre le Ministre de l’Economie et des Finances, après les récentes déclarations tenues par ce dernier sur l’imminence de la faillite et l’absence de ressources budgétaires. Pourquoi n’est-il pas intervenu suite aux déclarations du président de la Fédération des patrons de l’industrie et de la commissaire européenne grecque Mari Damanaki sur une sortie de l’euro ? Pourquoi n’est-il pas intervenu contre le terrorisme de masse avec lequel un gouvernement en faillite, sous le diktat de la Troïka [UE - FMI - BCE], tente une nouvelle de fois d’extorquer le peuple grec ? Par leur catastrophisme, leurs allusions tragiques et tout ce qu’ils inventent et déblatèrent pour effrayer les Grecs, ils ont réussi à humilier le pays dans le monde entier et à le mener réellement au bord de la faillite. Si un chef d’entreprise s’exprimait de la même façon que le fait le Premier ministre et ses ministres lorsqu'ils parlent de la Grèce, il se retrouverait immédiatement derrière les barreaux pour malversation grave.

Nous nous adressons aussi aux peuples européens. Notre combat n’est pas seulement celui de la Grèce, il aspire à une Europe libre, indépendante et démocratique. Ne croyez pas vos gouvernements lorsqu’ils prétendent que votre argent sert à aider la Grèce. Ne croyez-pas les mensonges grossiers et absurdes de journaux compromis qui veulent vous convaincre que le problème est dû soi-disant à la paresse des Grecs alors que, d’après les données de l’Institut statistique européen, ceux-ci travaillent plus que tous les autres Européens !

Les travailleurs ne sont pas responsables de la crise ; le capitalisme financier et les politiciens à sa botte sont ceux qui l’ont provoquée et qui l’exploitent. Leurs programmes de « sauvetage de la Grèce » aident seulement les banques étrangères, celles précisément qui, par l’intermédiaire des politiciens et des gouvernements à leur solde, ont imposé le modèle politique qui a mené à la crise actuelle.
Il n’y a pas d’autre solution qu’une restructuration radicale de la dette, en Grèce, mais aussi dans toute l’Europe. Il est impensable que les banques et les détenteurs de capitaux responsables de la crise actuelle ne déboursent pas un centime pour réparer les dommages qu’ils ont causés. Il ne faut pas que les banquiers constituent la seule profession sécurisée de la planète !

Il n’y pas d’autre solution que de remplacer l’actuel modèle économique européen, conçu pour générer des dettes, et revenir à une politique de stimulation de la demande et du développement, à un protectionnisme doté d’un contrôle drastique de la Finance. Si les Etats ne s’imposent pas sur les marchés, ces derniers les engloutiront, en même temps que la démocratie et tous les acquis de la civilisation européenne. La démocratie est née à Athènes quand Solon a annulé les dettes des pauvres envers les riches.Il ne faut pas autoriser aujourd’hui les banques à détruire la démocratie européenne, à extorquer les sommes gigantesques qu’elles ont elle-même générées sous forme de dettes. Comment peut-on proposer un ancien collaborateur de la Goldman Sachs pour diriger la Banque centrale européenne ? De quelle sorte de gouvernements, de quelle sorte de politiciens disposons-nous en Europe ?

Nous ne vous demandons pas de soutenir notre combat par solidarité, ni parce que notre territoire a été le berceau de Platon et Aristote, Périclès et Protagoras, des concepts de démocratie, de liberté et d’Europe. Nous ne vous demandons pas un traitement de faveur parce que nous avons subi, en tant que pays, l’une des pires catastrophes européennes aux années 1940 et nous avons lutté de façon exemplaire pour que le fascisme ne s’installe pas sur le continent.

Nous vous demandons de le faire dans votre propre intérêt. Si vous autorisez aujourd’hui le sacrifice des sociétés grecque, irlandaise, portugaise et espagnole sur l’autel de la dette et des banques, ce sera bientôt votre tour. Vous ne prospérerez pas au milieu des ruines des sociétés européennes. Nous avons tardé de notre côté, mais nous nous sommes réveillés. Bâtissons ensemble une Europe nouvelle ; une Europe démocratique, prospère, pacifique, digne de son histoire, de ses luttes et de son esprit. Résistez au totalitarisme des marchés qui menace de démanteler l’Europe en la transformant en tiers-monde, qui monte les peuples européens les uns contre les autres, qui détruit notre continent en suscitant le retour du fascisme. »
 
Le Comite Consultative du Mouvement de Citoyens Indépendants. « L’ Etincel » (*)
 
Athenes, 26 Mai 2011
(*) Créé à l’initiative de Mikis Theodorakis

vendredi 20 mai 2011

J'espère que DSK est innocent.... Pourquoi?!

Je ne suis pas un sympathisant socialiste, je ne me considère pas spécialement de gauche, ni vraiment de droite non plus, d'ailleurs.
Je me disais, jusqu'à ce samedi, que DSK serait un candidat intéressant pour le PS, un président qui tiendrait la route, mais je n'ai jamais été un fan de DSK.
Dans l'absolu, les réactions socialistes devraient me choquer, la négation de la victime présumée, l'aveuglement d'un Jack Lang par exemple, sans parler de la théorie du complot...
Il s'agit quand même d'une accusation de viol, c'est pas comme si on l'avait chopé en train de prendre un rail de coke! Et pourtant, je suis cette affaire dans la position d'un soutien à DSK.
Je ne l'explique pas, mais j'espère encore le voir disculpé, j'ai été soulagé de le voir libéré sous caution, j'ai été peiné de le savoir en prison. J'ai du mal à expliquer cette soudaine affection pour quelqu'un accusé d'aggression sexuelle...
On pourrait croire que le point de vue adopté par les médias français ait influé sur ma position, mais je me souviens clairement avoir eu une réaction de compassion dès l'annonce de son arrestation avant que ne commence réellement tout ce cirque.
Peut-être sa judéité m'adoucit-elle à son égard.
Peut-être est-ce son charme, c'est un homme politique très charismatique.
Cela ne me ressemble guère, je suis généralement plus enclin à supporter les victimes, mais dans cette affaire, je suis inexplicablement dans le camps Strauss Khanien, et je ne suis pas le seul.
Je n'arrive pas à croire au coup de folie d'un homme si puissant, je n'arrive peut-être pas à imaginer une chute aussi vertigineuse.
Etre si haut et tomber si bas, ça a quelque chose d'effrayant.
Sur le fonds, je ne vois pas l'intérêt de m'exprimer, la justice est en cours et la vérité sortira bien assez tôt.
J'entends les uns raconter que la déviance sexuelle de DSK était connue et même que le PS devrait s'expliquer sur le choix de ce candidat "à risque"...
De l'autre côté, les gens s'offusquent du traitement réservé à DSK en utilisant des mots forts et en niant la victime.
Les deux parties me choquent, on s'excite sur du vide, la justice apportera les réponses et certains regretteront d'avoir ouvert leur gueule trop grand, trop vite.

jeudi 19 mai 2011

LVT dérape, c'est trop.


Deuxième degré, quinzième degré, humour, faut arrêter.
La provocation peut me faire rire, mais ce que nous a fait Lars Von Trier, c'est trop.
Tu balances pas à la télévision ton admiration pour Hitler sans que ça te retombe sur le coin de la gueule, enfin j'espère.
Et les pseudos excuses à la con, il les fera à d'autres.
Sous prétexte d'être dans le showbiz, d'être un artiste, tout devrait être permis, et bien non, ce genre de propos me choquent, me dérangent, et j'espère qu'il y aura des conséquences.

jeudi 12 mai 2011

Il faut du flic, pour faire du boulot de flic!

On peut tortiller du cul tant qu'on veut, on peut parler de Kärcher, dire que c'est la faute aux étrangers et aux musulmans, mais ce qu'il faut, ce sont des flics dans les cités, des flics dans les quartiers défavorisés, des flics pour ramener la sécurité là où elle n'est plus.
C'est pas normal ce qui est train d'advenir de la France, c'est quasiment tous les jours qu'un gamin se fait tabasser, mitrailler, planter.
Quand il y a quelques années, la femme de mon pote s'est faite balancer dans les escaliers du métro Hoche à Pantin, voler son sac à main, et que la bande coupable était restée adossée au mur du Quick juste en face, la police n'a pas bougé. Mon pote est allé au commissariat (environ 5mn de marche) et on lui a dit:
"Que voulez-vous qu'on fasse, nous ne sommes pas assez, ils sont une dizaine!".
Et bien il faut faire votre boulot ou en changer! C'est bien gentil de faire des PV et agresser des gens qui ne demandent rien à personne, mais le boulot principal du flic c'est de protéger la population, alors qu'on les mette là où c'est dangereux, là où l'on a besoin d'eux!

mardi 10 mai 2011

Blanc sauvé?

La FFF serait-elle en train de faire quelque chose de positif?
Quand je dis qu'un départ de Laurent Blanc plongerait l'Equipe de France dans au moins 10 ans de troubles, je pense que la plupart des amoureux du foot acquiesceront.
Alors quand je lis que Laurent sera mis hors de cause, que la FFF est en train de tenter d'extirper Laurent Blanc de cette crise par le haut, je dis bravo.
Le sélectionneur s'excuse pour ses propos, affirme qu'il n'est absolument pas raciste. Les protagonistes de la réunion, Blaquart en tête, affirment que Blanc n'était pas dans le coup, qu'il n'avait probablement pas entendu le mot quota et on peut tenter de régler cette "affaire" dans la douceur, après le ramdam incompréhensible des vautours médiatiques et politiques.
J'applaudis des deux mains, sans ironie aucune.
La FFF va peut-être réussir à sauver une affaire très mal engagée, elle va peut-être réussir à sauver l'EDF d'un naufrage inéluctable si le capitaine quittait le navire.
Blaquart va morfler un peu plus qu'il ne le mérite, mais l'Equipe de France a plus besoin d'un blanc que d'un blackart.

vendredi 6 mai 2011

Et maintenant le super graphique!!!

La radio me dit ce matin:
Un nouveau document accablant est sorti aujourd'hui sur Médiapart. L'affaire des quotas prend une nouvelle tournure!
Quelle fut ma surprise de découvrir qu'il s'agissait d'un graphique recensant le nombre de bi-nationaux dans les centres de formation!

Selon Mediapart, le document a pour but de «convaincre la Fédération de l'ampleur du problème, et de la nécessité de prévenir un futur exode sportif en instaurant des quotas discriminatoires dès l'âge de 12 ans, à l'entrée des pôles Espoirs.»
Ils sont très forts pour analyser les choses à leur sauce chez Mediapart.
Selon Chantal Juanno, pour tant loin d'être tendre avec les personnes "impliquées" dans cette affaire, ce n'est pas un délit...
«Le graphique, c'est un secret de polichinelle, le graphique ce n'est pas le problème. Qu'on essaye de définir le nombre de binationaux n'est pas un délit. Le problème, c'est l'exploitation qu'on peut en faire et l'éventuelle instauration de quotas»
Mais comme Médiapart a déjà décidé ce que Blaquart, Blanc et Mombaerts voulaient s'en servir pour créer des quotas discriminatoires. Mediapart a également décidé que le graphique était illégal!
On nage en plein délire, une bande de petits shérifs de la bien-pensance est en train d'imposer au public sa vision des choses, sa lecture des données sans que cela relève de quelconques preuves.
J'ouvre leur site nauséabond et je lis quels titres?
- Après Blanc et Blaquart, les mensonges de Duchaussoy
- Les sportistes sont-ils racifs?

Dans un autre domaine, mais tout aussi ridicule:
- Ben Laden : derrière l’assassinat ciblé, l’Etat justicier?

Je veux qu'on soit débarrassé de ces torchons diffamatoires inacceptables.
C'est autant du journalisme que je suis un footballeur professionnel.

jeudi 5 mai 2011

Quel type de français êtes-vous?

Si vous voulez partir aux Etats-Unis et que vous n'avez pas de passeport biométrique il vous faudra remplir ce document.
On vous y pose tout un tas de questions et juste avant la fin, la cerise sur le gâteau:
Vous êtes français(e) parce que:
- vous êtes né(e) en France et l'un au moins de vos parents est né en France
- vous êtes né(e) en France et l'un au moins de vos parents est né dans un ancien département ou territoire français
- vous êtes né(e) en France et l'un au moins de vos parents est français - MOI!
- vous n'êtes pas né(e) en France et l'un au moins de vos parents est français
- votre mère ou votre père est devenu(e) français(e) avant votre majorité
- vous êtes de nationalité française par mariage
- vous êtes né(e) en France et vos parents ne sont pas français(e)
- vous êtes naturalisé français(e)
- vous avez été réintégré(e) dans la nationalité française
- vous êtes français(e) par déclaration (autrement que par mariage)
- autre motif

Je me demande d'abord si on va encore une fois me demander de prouver ma nationalité française.
Et je me demande ensuite à quoi ça rime...
Ça veut dire quoi? Qu'il y a des catégories de français? Que le français par mariage et le français par naissance n'ont pas le même degré de francitude?
Je ne trouve pas ça normal. On me répondra certainement que c'est pour les statistiques ou je ne sais quelle raison politiquement correcte, mais je sais que le fait d'être né à l’étranger m'a valu bien des emmerdes, alors je ne crois plus aux balivernes.

Netanyahou a vraiment déconné!

Il me fait marrer Netanyahou, ou peut-être me fait-il pleurer, j'en suis pas sûr.
Qu'attendait-il? Non mais franchement, qu'attendait-il de l'Autorité Palestinienne?
A un certain moment il faut savoir mettre ses couilles sur la table.
Rabin l'a fait, et même Sharon l'a fait, Bibi, lui n'a rien fait, en fait il a tout fait pour se retrouver dans la situation actuelle.
Il a joué au con et tout le monde a perdu au change.
En effet la reconciliation Hamas/Fatah signifie peu ou prou la fin de toute négociation avec Israël, elle signifie même que Mahmous Abbas a abandonné l'idée d'une Paix avec Israël telle que l'énvisage l'occident.
Israël ne peut pas négocier avec le Hamas, c'était possible avec l'AP, mais aujourd'hui cette possibilité s'est envolée.
Je suis vraiment dégoûté, car si je maintiens que l'usage de la force est le seul language que comprennent les extrémistes gazouïs, il fallait, en revanche donner quelque chose à l'AP. Il fallait absolument montrer au peuple palestinien qu'une issue positive était envisageable si le terrorisme cessait. Il a cessé en Cisjordanie mais Bibi n'a pas cessé la colonisation, il n'a rien cessé et il a enterré le processus de Paix.
Dans ma colère du jour j'irais presque jusqu'à dire qu'il est le pendant d'Arafat des années 90', un dirigeant qui n'existe que par la peur et la guerre.
Malheureusement pour Israël.
Ca va être difficile maintenant, toute la région est devenue instable, les amis ne le sont peut-être plus et les ennemis pourraient devenir pires. Il faut que Bibi parte il faut un leader qui veuille le bien d'Israël pas un Bush à l'israélienne!

mardi 3 mai 2011

Je dois être raciste, je suppose...

Peut-être me suis-je trompé, peut-être que Laurent Blanc est vraiment un raciste, peut-être que le fait d'utiliser les mots: grand, black et costaud, c'est du racisme.
Mais dans ce cas je le suis aussi, car je suis à peu près certain d'avoir déjà prononcé ces mots, n'en déplaise à Thuram, l'ex-fouteux politicien.
Je trouve que le foot français est trop axé sur le physique, il se trouve que la majorité des joueurs costauds et grands dans le championnat de ligue 1 sont blacks. Peut-être que si on change les critères de formation des jeunes, nous auront droit à des petits blacks techniques?
Je n'aurais rien contre et Blanc certainement non plus.
Mais pour l'heure, il est raciste et moi aussi.
C'est Edwy Plenel qui le dit.
Je conseille fortement ce billet de Daniel Riolo et la première partie de celui-ci.
Sans oublier biensûr celui de Dorham.

vendredi 29 avril 2011

Entreprendre en France...

J'ai une petite histoire, elle n'est pas nouvelle, mais je ne l'ai encore jamais racontée sur le blog.
Un couple d'amis a un jour décidé d'ouvrir un restaurant dans une grande ville de province.
Ils s'y sont pris comme il faut, tous deux ont travaillé en cuisine chez des restaurateurs, lui a suivi plusieurs formations pour bien maîtriser le côté administratif lié à l'ouverture d'un commerce.
Ensuite, étude de marché, longue réflexion, recherche du fonds de commerce et c'était parti.
Et bien parti!
On parle d'un petit restaurant, avec uniquement le couple pour le faire tourner.
Ouverture midi et soir, 5 jours par semaine. Ca a rapidement marché du tonnerre.
Au bout de plusieurs mois (ou 1 an) ils ont décidé d'engager un plongeur car ça devenait trop dur. 16h par jour à tout faire c'est dur.
Ca a marché comme ça pendant encore une bonne année, mais petit à petit la fatigue a commencé à pourrir un peu la vie du couple, quand on dort peu, c'est dur.
Ils ont alors cherché une solution, en théorie, 2 possibilités s'ouvraient à eux.
- Engager un employé suplementaire
- Diminuer les heures d'ouverture
Au final, après de nombreux calculs, la première solution s'est avérée impossible à tenir financièrement.
D'un salaire confortable ils passeraient à des pertes...
Ils ont donc diminué les heures d'ouverture.
Mais ils se sont vite aperçus que ce n'était pas viable non plus car le chiffre d'affaire prenait un trop gros coup dans la gueule.
Au final, ils ont vendu le mois dernier et vont chercher à monter un autre petit business.
Alors je me pose une question.
Est-ce normal qu'en France, tu réussisses à monter un business viable économiquement mais que tu sois obligé de le fermer car prendre un salarié est financièrement impossible?
Car le problème réside là, et il ne réside pas dans le salaire mais dans les charges patronnales.
Je vous avoue être choqué par cette histoire.

Foot blanc?

Wow, mediapart a fait fort en titre scandaleux ce matin...
Je vous rassure de suite, je ne crois pas une seconde en la véracité des affirmations faites par le site d'information.
Je m'explique.

Celui qui connait le foot s'est rendu compte que depuis une dizaine d'année, le nombre de joueurs costaud a explosé, et contribue à la baisse de qualité générale des joueurs de foot français.
Regardez quelques matches de L1 et vous verrez que les "tout droit" balèzes sont devenus majoritaires, à la place de joueurs plus fins techniquement et moins forts physiquement.
Que le sélectionneur (ce devrait d'ailleurs être le boulot du DTN) demande à ce que les centres de formation français changent leur fusil d'épaule et axent la formation plus sur la technicité, n'était pas seulement attendu, mais ardemment souhaité par les amoureux du ballon rond.

Deuxième point à prendre en compte, le nombre important de joueurs à double nationalité qui sont formés dans les centres français pour ensuite aller porter les couleurs de leur pays d'origine.
Mais la solution serait plutôt d'essayer d'attirer ceux-ci vers la sélection française plutôt que de les virer des centres.

Depuis sont arrivée, Laurent Blanc a rappelé des bannis honnis par le public à la tête des bleus avec Evra, Abidal, Ribéry. Bizarrement, tous trois, soit noirs ou musulmans...
Blanc veut gagner, et il est prêt à prendre des décisions impopulaires et il l'a fait avec les trois joueurs cités ci-dessus, il serait complètement absurde qu'il demande aux formateurs de se passer des meilleurs joueurs pour des raisons raciales. Oui les grand costauds sont souvent blacks, mais ce n'est pas leur couleur qui pose problème, mais leur qualité technique.
Je pense que Mediapart a fait un amalgame douteux avec ces deux composantes du football français et en a profité pour nous pondre un titre vendeur.

jeudi 28 avril 2011

Tu vas te prendre une fessée cul nu... Et moi je vais appeler le commissariat....

Une loi pour interdire les châtiments corporels envers les enfants?
C'est en tout cas ce que j'ai entendu à la radio ce matin. La loi n'est pas votée, ni même encore présentée mais elle serait dans les cartons...
Donc faites bien attention, papa, maman, à la prochaine fessée, moi, je porte plainte!
C'est vrai qu'aujourd'hui les gamins sont bien mieux éduqués qu'il y a 20-30-40 ou 50 ans, c'est indéniable...
On ne pourra bientôt plus choisir le nombre de feuilles de PQ à utiliser pour se torcher si ça continue.
C'est ridicule.

mardi 26 avril 2011

Il faut un Etat palestinien en Cisjordanie, vite!

Israël est à un nouveau tournant de son histoire.
Tandis que l'allié égyptien de 30 ans est dans la tourmente d'une révolution, l'ennemi syrien de toujours est peut-être en train de tomber, avec un alternative aussi incertaine que dangereuse.
La chute du régime de Bashar El Assad mettrait-elle un coup d'arrêt à l'influence iranienne dans la région, à la mise sous tutelle forcée du Liban, à l'alliance avec le Hezbollah et le Hamas? Ou alors, est-ce que les nouveaux dirigeants garderont les mêmes ambitions et les mêmes amis que le parti Baath?
Quoi qu'il arrive, Israël suit de près l'évolution de la situation en Syrie et espère sans doute ne pas se retrouver avec un ennemi encore plus encombrant que l'actuel.
D'un autre côté, les Palestiniens sont toujours divisés entre le bloc agité de Gaza et le bloc beaucoup plus calme de Cisjordanie.
Je m'étonne encore de l'attitude unilatérale des gouvernements israéliens successifs envers les deux entités palestiniennes.
Car si je soutiens la force à l'encontre du Hamas, je suis opposé à la position inflexible de Bibi face à une Autorité Palestinienne qui semble s'affranchir peu à peu de l'héritage pourri d'Arafat.
Selon cet article de Slate, la Cisjordanie ressemble de plus en plus à un État viable, on peut y lire les termes croissance, scolarisation, banque centrale...
Je pense qu'il est temps de négocier, de draguer les nouvelles générations arabes.
Tout bouge, tout change et je vois mon pays bien-aimé embourbé dans un immobilisme effrayant.
Je sais bien que le Likoud de son premier ministre actuel n'aspire surtout pas à la Paix, qu'il aspire surtout à ce que rien ne bouge. C'était une stratégie défendable jusqu'à la fin 2010, mais le début de cette année nous montre que l'immobilisme n'est plus vraiment à l'ordre du jour dans une région où les révolutions se succèdent et où les despotes tremblent devant une génération arabe que l'on ne soupçonnait pas...
Israël doit se montrer intelligent, car rater ce train pourrait se révéler bien plus grave que les dernières intifadas ou les guerres contre le Hezbollah et le Hamas...
Il faut s'adapter à la nouvelle donne et pour cela, il faut déjà considérer la Cisjordanie comme un véritable Etat et faire des concessions.

mercredi 20 avril 2011

Yakuza utile?

J'ai un jour publié ce billet, qui a réveillé une fibre patriotique inattendue et surprenante chez mon ami Fabrice. Il m'avait alors expliqué que si les japonais avaient fait preuve d'un civisme exemplaire pendant les jours suivant la catastrophe de Sendai, c'était en partie dû à la présence active des yakuzas, qui faisaient office de maintien de l'ordre dans les régions affectées par le séisme/raz de marée.
Je ne vais pas refaire le débat ici, mais plutôt parler un peu des mafias japonaises.
En fait, les grands groupes de la mafia japonaises n'ont pas seulement contribué au maintien de l'ordre, ils ont secrètement apporté de l'aide matérielle et financière aux victimes de la catastrophe.
Des camions remplis de soupes instantanées, de couches pour bébés, de piles, de lampes torches, boissons (et c...) ont été envoyés dans les régions sinistrées, le plus anonymement possibles pour ne pas être refusés par les autorités.
Cette aide se compte en tonnes de matériel mais est difficilement estimable précisément.
Les yakuzas sont des criminels, mais des criminels utiles. Ils concentrent les crimes autour des leurs organisations et évitent que la criminalité ne soit hors de contrôle (comme chez nous...).
Ils font partie de la société japonaise.
Lorsque je vendais dans les rues de Tokyo, j'avais régulièrement affaire à eux étant donné que nous devions leur payer un loyer pour le bout de rue sur lequel je bossais. Ca a toujours été cordial et souvent drôle, ça blague, un yakuza...
J'ai un jour assisté à une scène surprenante et assez représentative.
Une bande de jeune emmerdait un couple à l'entrée d'une convenience store, en fin de soirée. Je venais d'arriver et ne comprenait rien à la langue, mais le ton n'était pas des plus doux et le couple n'avait pas l'air très rassuré. Un type d'une trentaine d'années passait par là et a commencé à hurler sur les jeunes en roulant des "r" et en faisant des gestes menaçants, ces derniers sont partis la queue entre les jambes. J'ai aimé. La police française a un jour répondu à un ami dont la femme venait de se faire agresser par la bande du Quick à Pantin qu'ils ne pouvaient rien faire, et bien j'aurais aimé un petit Yakuza à la place...
Une autre histoire vient de ma femme qui roulait avec son frère dans les rues de Tokyo. Devant eux, une voiture roule très lentement, il la double... Manque de pot, ce sont des jeunes yakuzas défoncés qui redoublent immédiatement la voiture de mon beau frère et lui ordonnent de s'arrêter. Il s'exécute et un jeune yakuza s'approche, passe la main par la fenêtre et l'attrape par le col de la chemise en l'insultant. Il n'avait pas vu ma femme qui se met à lui gueuler dessus (probablement proche de l'hystérie...). Le jeune mafieux s'arrête net, s'excuse et repart avec ses potes.
Ca ne veut rien dire, sauf que si les criminels ont des règles de bonne conduite, c'est qu'ils sont des interlocuteurs crédibles et potentiellement utiles.
Impossible de reproduire ça chez nous, c'est certain, mais cela permet de relativiser un peu. La main de fer est moins efficace que la compréhension et la collaboration, même secrète.

samedi 16 avril 2011

Camembert!!!


Personne n'a cure de ce que je peux raconter sur Israël, alors comme un cher ami m'a reproché un manque de patriotisme il y a peu, je vais écrire deux mots sur un sujet rassembleur, le Camembert.
Le seul Camembert est moulé à la louche et au lait crû.
Toute variante s'apparente à mes yeux à du Brie pour baltringues ou anglais.
Alors il fut un temps où il existait plusieurs marques proposant le sésame puant.
A la louche, Lepetit, Lanquetot pour ne citer qu'eux.
Depuis quelques années est apparu le lait thermisé sur mes marques préférées...
Je me suis fait avoir une fois (j'ai failli recracher le bout de pseudo fromage), et depuis je passais simplement 5 mn de plus pour trouver le bon... Jusqu'à aujourd'hui...
Pas de lait crû!!! (Géant Casino)
Que leur merde thermisée!!!
Je me fous de la culture fromagère française, mais j'aime le Camembert au lait crû, j'ai grandi à Lisieux et je suis un inconditionnel!
Putain, déjà qu'il n'y a quasiment pas de Livarot ou de Pont l’Évêque en dehors de Normandie, et que je me rabats déjà sur le Camembert, on m'enlève ce dernier recours!?
Je suis dégoûté, je laisse les politiciens discuter le pourquoi du comment, pour ma part, je remarque simplement qu'on vient me casser les couilles jusqu'à dans mon frigo!!!!
Merde!
Putain, merci à vous, monsieur Lactalis de sauver les français de l'atrocité du lait crû, on nous épargne les épidémies de lait crû qui ont ravagé le pays dans le temps...
Demandez à vos grands-parents...

Palestiniens/réconciliation: Hamas bloque sur "instruction" de l'Iran (Abbas)

On le sait tous plus ou moins, l'Iran tire les ficelles à Gaza par le biais de la Syrie et du Hamas.
L'Iran finance le Hamas et en échange, le Hamas fout la merde dans la région.
Pour une fois, ce ne sont pas de viles pro-israéliens qui disent ça, ni les médias israéliens, c'est Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité Palestinienne.
Au Liban on a la même configuration avec la variante Hezbollah à la place du Hamas, mais toujours les deux mêmes pays fouteurs de merde.
Espérons une révolution...
Que dire de plus?

vendredi 15 avril 2011

Humilité japonaise.

Quand je suis parti travailler ce matin, France Inter m'a parlé du Japon pendant que je conduisais.
L'empereur Akihito et sa femme se sont rendus dans un centre d'hébergement à Asahi pour apporter leur soutien aux gens et s'excuser pour la catastrophe nucléaire les ayant forcé à quitter leurs foyers.
L'empereur, même s'il ne tient plus de rôle actif dans la politique du pays, tient un rôle symbolique très important. Ses apparitions sont très rares, et moi même je trouve assez émouvant de le voir apparaître en public, qui plus est pour s'excuser auprès de la population pour des faits dont il n'est absolument pas responsable.
Depuis les catastrophes du mois écoulé, nous avons vu Naoto Kan, le premier ministre, les responsables de Tepco, dont le PDG, Masataka Shimizu venir s'excuser pour les erreurs commises.
TEPCO a par ailleurs déjà commencé à indemniser les victimes des accidents à la centrale de Fukushima.
8 300 euros par ménage forcé de quitter son domicile ou de vivre calfeutré à cause des émissions radioactives.
Les dirigeants japonais ont fait des erreurs, c'est certain, mais ils ont cette capacité unique d'accepter leur erreurs et de tout faire pour les réparer.
Les habitants de la Faute-sur-mer peinent à être indemnisés et ont été traités comme de la merde par les autorités et compagnies d'assurance, les habitants de la Nouvelle Orléans ont été abandonnés à leur sort, jusqu'à aujourd'hui.
L'égo des dirigeants occidentaux marche sur les droits des citoyens.
Je trouve qu'ils devraient s'inspirer de l'humilité des japonais.
Le peuple s'est comporté dignement, pas de pillages, il s'est tourné vers l'avenir et a entamé la reconstruction.
Les divers dirigeants n'ont pas essayé de se cacher mais assument leurs fautes.
J'aimerais que ce type de comportement puisse s'observer par chez nous de temps à autre.

jeudi 14 avril 2011

mercredi 13 avril 2011

The Arab Risings, Israel and Hamas

On m'a fait découvrir ce site d'information analysée aujourd'hui.
Article intéressant, pour anglophones...
Peut-être que je suis à côté de la plaque ou que j'ai choisi une source d'info biaisée me diront certains. Cependant, je partage presque tout ce qui est écrit dans ce lien.
Certaines choses sont évidentes d'autres moins, à lire en tout cas.


mardi 12 avril 2011

La France Afrique: Gbagbo - PS

J'hallucine, si ça continue, la gauche française va lui refiler une médaille à Gbagbo!
Télévision, radio, journaux, les médias ne font que s'interroger sur le fait de savoir si c'est la force Licorne qui a procédé à l'arrestation du président sortant en Côte d'Ivoire.
Et pour étayer cette théorie, on donne une tribune permanente aux amis de Gbagbo.
Je me trompe peut-être, mais j'ai tendance à vouloir observer quelques points déterminants.
Tout d'abord, L'ONUCI et la force Licorne interviennent en Côte d'Ivoire sous mandat de l'ONU.
Alors peut-être que les partisans français de Gbagbo sont défavorables à l'ONU, mais on entame alors un tout autre débat.
La propagande du président sortant, très bien relayée en France affirme que ce sont les forces françaises qui ont procédé à l'arrestation de Gbagbo...
Permettez moi de douter la parole de personnages soutenant un type qui vient de s'accrocher au pouvoir envers et contre tout et qui a provoqué la guerre civile dans son pays.
On ne va pas refaire l"histoire, mais cette tendance gauchiste à fracasser l'action française à l'étranger comme elle le fait là, est complètement absurde.
Mandat de l'ONU, action en accord avec l'Union Africaine, la CEDEAO, mais non, on se flagèle!
Il y avait une guerre civile en pleine ville, l'action militaire française a permis à l'armée ivoirienne régulière de mettre un coup d'arrêt à cette tragédie, et ça ne va pas!
Putain, la France Afrique, c'est pas Ouattara-Juppé, c'est le PS-Gbagbo, c'est quand même incroyable de lire ce que je lis!

lundi 11 avril 2011

Fukushima cache autre chose.

C'est assez rare pour être souligné, mais je viens de lire un excellent article sur le site du Monde, à tel point excellent qu'il entre dans mon panthéon des articles les plus intéressant que j'aie eu le bonheur de trouver sur le net.
Donc venons en au contenu.
C'est une analyse de l'impact considérable de la catastrophe de Fukushima sur l'opinion publique occidentale. Impact en totale inéquation avec les dégâts observés jusqu'à présent, et même avec ceux envisagés sur le long terme.
L'auteur pointe du doigt un élément central de la peur qu'engendre la catastrophe nucléaire.
Ce point n'est pas le nombre de morts, ou les ravages écologiques d'une telle catastrophe, car les ravages du nucléaire sont infimes comparés aux autres sources d'énergie comme le charbon ou la houille, dont les mines détruisent quotidiennement vies humaines et environnement sans que beaucoup ne s'émeuvent...
D'après l'auteur, le nucléaire est la matérialisation d'un contrat tacite passé entre la société et les élites techno-scientifiques promettant une domination de la nature par l'homme lui permettant la vision d'un monde moderne technologique, développé et sécurisé.
La société se repose sur la science pour la sortir des problèmes d'énergie, d'écologie, mais la confiance s'éffrite, et Fukushima est le point d'orgue de l'effritement de cette confiance.
Nous assistons à la perte de contrôle d'un élément créé par l'homme pour l'homme.
Le bébé nucléaire fait aujourd'hui ce qu'il veut à Fukushima.
Naturellement on peut douter de ce qu'il pourrait advenir du bébé OGM par exemple...
Je ne suis absolument pas en train de prôner une sortie du nucléaire ou en train de taper sur les OGM, ce n'est pas le propos ici, mais je suis satisfait d'avoir enfin trouvé un journaliste capable de voir que le réel drame japonais (Tsunami=25000morts) a été occulté par une peur enfouie au fond de chacun et qui risque de remettre en cause l'évolution de nos sociétés. Le monde est habité par des êtres humains profondément égocentriques qui ont
complètement oublié le sens du mot empathie.

samedi 9 avril 2011

Bienvenue en France!

Le billet qui suit ne reflète en rien mon humeur, car je suis très joyeux ce matin!
Mais je ne peux rester muet devant ce qui se passe en France.
Les jeux politiques sont en train de permettre au citoyen français d'affirmer son racisme sans qu'il n'ait à s'en cacher.
Je ne vais pas vous rappeler les exploit de Guéant, qui fait presque mieux que son prédécesseur en quelques mois seulement, en matière d'incitation à la haine raciale déguisée.
On laisse les italiens se démerder avec les tunisiens, faudrait surtout pas voir plus de bougnoules venir polluer notre belle France!
C'est un billet décousu, qui n'appelle à rien, c'est juste l'expression d'un trop plein de dégout.
Je lis que cette saloperie de Guéant veut limiter l'immigration légale, comme si elle ne l'était pas déjà!?
Ils sont en train de transformer notre pays! Ils sont en train de mettre au centre de notre société, la haine inter-communautaire au vu et au su de tous et avec l'aide précieuse de médias qui se délectent de pouvoir inviter la mère Le Pen et de pouvoi faire des débats sur l'Islam et ses dangers!
Pourquoi ça? Pour des calculs électoraux lamentables!
C'est à mon avis la limite de la démocratie aux mains des politiques, car le meilleur système qui soit, aux mains de ces crapules, sera déformé et pourri.
J'espère que l'évolution ne me poussera pas à quitter mon pays, car si je n'y travaille plus (plus jamais!!), j'y vis encore, mais je sens que nos destins s'éloignent inexorablement. Chaque jour, la France me dégoute un peu plus.
Voilà, maintenant je peux aller préparer ma fête de ce soir et acheter pinard et sauciflard!

jeudi 7 avril 2011

Un monde de pénis.

Bon, Guéant veut limiter l'immigration légale.
Je suppose qu'il va s'inspirer de la carte ci-dessous pour règler l'afflux d'étrangers dans notre beau pays.
On veut de la qualité, mais pas trop!

mercredi 6 avril 2011

Juliano Mer-Khamis est mort, et les ennemis pleurent.

Je ne le connaissais pas, mais palestiniens et israéliens le pleurent.
Il devait certainement être un grand homme.
En tout cas c'était un israélien vivant à Jénine et oeuvrant pour le théâtre et la Paix auprès des plus perdus des jeunes de ce monde.
Je vais en tout cas me pencher sur son oeuvre, sa mort m'aura au moins permis de le découvrir.
On se sait pas qui l'a assassiné, mais ils sont en tout cas des partisans de la haine et des ennemis de la Paix.
C'est pas bon.

jeudi 31 mars 2011

La Syrie, stop ou encore?

Des révolutions arabes de cette année mouvementée, si la libyenne est sans conteste la plus violente, celle qui est en train de naître en Syrie aurait le plus d'implications géopolitiques. Je vais vous épargner une analyse géopolitique de bas-étages, mais vous conseillerais plutôt la lecture intéressante de cet article.
J'y ai notamment lu cette phrase de Jean-François Daguzan:
« La Syrie est en état de guerre avec Israël, cela ne risque pas de changer même si le régime tombe. Israël se dit que Bachar el-Assad est son ennemi, mais un ennemi qu'elle connaît. »
Il connait certainement mieux que moi la situation syrienne, mais je ne peux m'empêcher de croire, très naïvement, que la chute du régime Baas entraînerait forcément une chance de voir les choses s'améliorer dans la région.
Baisse de l'influence iranienne.
Opportunité pour le Liban de s'émanciper de l'emprise syrienne.
Isolement du Hezbollah...
Chute d'un gouvernement en guerre avec Israël.
Le risque, c'est, comme toujours, un régimé islamiste... Mais après 30 ans de laïcité, je ne pense pas que la Syrie y soit un terreau particulièrement favorable.
L'autre risque, c'est un éclatement de la société et de possibles affrontements entre les diverses communautés. Je ne souhaite surtout pas une guerre civile en Syrie, mais si l'on préfère l'immobilisme au changement dans le cas syrien, alors on ne vaut pas mieux que MAM...
Je suis avec attention ce qui se passe, et je suis plein d'espoir. Il ne manque plus qu'une révolution israélienne par les urnes pour se débarrasser de Bibi.

lundi 21 mars 2011

Le blog Tsunami, des images pour le Japon.

Superbe blog tout en dessin illustrant la catastrophe au Japon.
Très beau, très émouvant.
Le nom du blog est Tsunami.

Japan nuclear crisis will be overcome!

Une petite traduction de ce que j'ai lu sur BBC News, venant de l'IAEA.
Le Japon surmontera sans aucun doute cette crise.
L'électricité a été restaurée sur 3 des 6 réacteurs et on espère pouvoir tester les pompes rapidement.
En dépit de la fumée émanant du réacteur numéro 2, les taux de radioactivité n'ont pas grimpé.
Le système de refroidissement a été remis en marche sur les réacteur 5 et 6 et ceux-ci ne présentent plus de problème urgent.
Les réacteur 1 et 2 ont partiellement fusionné mais les cloches restent étanches.
On va enfin pouvoir se concentrer sur les vrais problèmes.

Sarkozy a bien fait, bravo. Dans la gueule de Khadafi.

Je n'ai pas pour habitude de défendre Sarkozy, d'ailleurs, on peut le remercier, il a oeuvré de tout son coeur pour remettre en selle un FN à la dérive il y a quelques années.
Mais là n'est pas le sujet.
Ce président est le pire que la France ait connu, on le sait.
Mais pour une fois, il s'est comporté en chef d'Etat responsable et courageux, il a réussi à faire bouger la communauté internationale vers une intervention armée en Libye.
Si personne n'avait bougé, et que Khadafi avait continué tranquillement à massacrer son peuple, je n'ose pas imaginer le message que cela aurait envoyé au monde arabe.
La démocratie, c'est bien, mais surtout démerdez-vous.
Les islamistes auraient trouvé une branche à laquelle s'acrrocher pour freiner leur chute, et le printemps arabe se serait arrêté brusquement. Je pense même que les Ben Ali et Mubarak auraient eu quelques velléités de retour...
Alors, oui, je suis content, Sarkozy a bien fait.
Et quand je lis des blogueurs qui continuent à critiquer à tout va le petit en dénonçant une guerre "intéressée", ça me déçoit.
Je suis persuadé qu'en cas d'inaction française, on l'aurait montré du doigt en l'accusant de vouloir sauver les liens avec la Libye de Khadafi.
S'enfermer dans une critique quasi systématique, ce n'est pas se rendre service, c'est se décrédibiliser. Chacun fait des conneries, mais chacun peut aussi faire quelque chose de positif, et ne pas le reconnaitre ce n'est pas une marque d'intelligence ni de discernement.

vendredi 18 mars 2011

Fuyez!

De nombreuses ambassades au Japon demandent à leurs ressortissants de quitter le Japon.
Et nombreux sont ceux qui quittent le pays.
En un sens, ce réflexe est compréhensible, les pays voulant à tout prix protéger les vies de leurs ressortissants.
Mais le message envoyé au étrangers et aux japonais est quand même très négatif.
Quand le gouvernement japonais évacue sur un rayon de 20km autour de Fukushima, les Etats-Unis interdisent l'accès à leurs soldats dans un rayon de 80km.
Quand les mesures de radioactivité sur Tokyo faites par les scientifiques japonais révèlent un taux dans la normale et que le gouvernement rejette l'éventualité d'une irradiation de la région, les ambassades de nombreux pays appellent leurs ressortissants à quitter l'est du pays.
C'est tout de même une drôle d'entente entre des pays amis...
Si je vivais encore là-bas et que bien entendu je ne pouvais pas partir en laissant ma femme sur place, j'aurais gentiment l'impression d'être abandonné par mon pays.
Ce ne serait vraiment pas bon pour mon sentiment d'appartenance nationale...
Si j'étais japonais, j'aurais l'impression que les gens qui vivaient dans mon pays m'abandonnent maintenant que ça va mal.
Je ne sais vraiment pas quoi penser, je sais juste que je suis dérangé par tout ça, mais je ne suis certainement pas neutre.

jeudi 17 mars 2011

Le vrai désastre au Japon n'est pas à Fukushima, il est plus au nord!!!

Extrait de BBC news

1512:
Professor Gerry Thomas, the director of the Chernobyl tissue bank from Imperial College London, says too much emphasis is being put on the nuclear issue. "I think we're getting an accurate picture as far as the radiological alarm is concerned. What concerns me most is that we're actually focusing on the wrong disaster. The real disaster is the tsunami and the number of people who've lost their lives that way. We're focusing on a disaster that isn't a disaster."


Voila le vrai désastre, lisez bien, lisez bien, c'est en français.



Le Japon pleure, les Libyens pleurent et l'Europe se masturbe.

Les récents évènements tragiques au Japon et en Libye ont confirmé ce que je pense, ce que beaucoup pensent de la politique.
La Libye...
Ben on les laisse crever.
Même si j'ai entendu ce matin que le conseil de sécurité de l'ONU allait voter une résolution concernant la mise en place d'une zone de non-vol dans le pays, il est un peu tard et surtout, la Chine et la Russie ont le droit de véto.
Autre chose typiquement française.
Sarkozy a, pour la première fois depuis très très longtemps, fait quelque chose de positif, il a remué l'Europe et mis en avant une proposition d'intervention militaire aérienne en Libye. Et tout le monde lui tombe dessus à bras raccourcis en le qualifiant de "va-t-en guerre", de populiste, d'opportuniste.
J'avoue avoir du mal à suivre...
Il dit ce que nous voulons entendre et ça ne va pas.
L'intelligence, c'est de savoir reconnaitre quand son adversaire à raison, et l'opposition dans son ensemble n'en fait pas preuve, mais en même temps, ça fait déjà un bail qu'ils sont en dessous de tout, à gauche.

Je passe au Japon et là, mon désarroi est à la hauteur de l'attitude des politiques français (pas que français, mais plus facile de parler de la France).
On ne parle que de NOUS.
Un pays ami vit la plus grande catastrophe de son histoire depuis que les américains ont fait quelques tests dans l'ouest du pays en 1945, et la seule chose qui préoccupe citoyens et politiques, c'est la question nucléaire française!
Et là, on entre dans un monde de fantasmes mêlés à du populisme dont même Sarkozy serait fier.
Les verts se jettent sur l'opportunité comme la faim sur le monde pour reprendre leur bataille contre le nucléaire et Areva en profite pour vanter la sécurité à la française en opposition à la nullité des japonais.
Outre l'indécence de part et d'autre à profiter d'une catastrophe humanitaire terrible pour placer ses pions, pourrait-on ouvrir les yeux qu lieu de nager en plein délire?
Je ne suis pas un pro-nucléaire, je m'en fous royalement, tant que mon compteur EDF fonctionne, mais je ne peux occulter un fait absolument essentiel.
La France est la 3ème puissance nucléaire mondiale, nous vendons du nucléaire, nous vivons du nucléaire, c'est notre truc, le nucléaire.
Alors pour ou contre, c'est joli, le seul problème c'est qu'on n'abandonne pas le fleuron de notre industrie comme on change de chemise, c'est éconmiquement impossible.

Alors au lieu de se tripoter le nombril et de fantasmer des catastrophes à domicile, le politique et citoyen français ferait bien de prendre exemple sur un peuple qui est en train de vivre un drame hors du commun et qui agit avec une dignité dont je ne nous pense pas capables un seul instant.
Au lieu de se lamenter sur notre sort et de nous enfoncer dans nos peurs, on pourrait montrer un peu d'empathie, de compassion et non pas juste utiliser le malheur des autres.

Je suis profondément choqué et dégouté par l'attitude des peuples européens, même si au fond, je ne suis pas surpris.
Nous vivons dans un monde profondément égoïste, et individualiste et malheureusement, j'en perçois la preuve un peu plus chaque jour.

mercredi 16 mars 2011

Aider le Japon - Croix Rouge

Merci à l'Hérétique de m'avoir rappelé comment aider le Japon, alors je transmets.
A ceux qui peuvent et veulent aider, un lien pour faire un donation la Croix rouge Japonaise:


Merci.

lundi 14 mars 2011

Infos sur le problème nucléaire au Japon

Pour celui que ça intéresse, en anglais, un questions / réponses très intéressant concernant la situation nucléaire au Japon.
A voir sur BBC News - Q&A

dimanche 13 mars 2011

Le Japon pleure, les médias rient.

Depuis 3 jours, je suis abasourdi, choqué et triste.
Ceux qui lisent le blog comprendront pourquoi la catastrophe qui frappe le Japon me touche autant.
Je passe des heures entre les fils d'actualité sur internet et les chaines de télévision info de la TNT en espérant de tout coeur que ça n'empire pas.
Je voudrais pousser un coup de gueule, car pour la plupart d'entre cela peut être rigolo, et assouvir le besoin voyeuriste que vous avez en vous, mais pour moi les images du tsunami et du tremblement de terre, sont douloureuses, le nombre de morts me retourne le ventre, les images de japonais en détresse me donne les larmes aux yeux.
Alors entendre ces chiens baveux de ces pourritures de télés pour pauvres parler de cette catastrophe comme Christian Jeanpierre parle de Cristiano Ronaldo, ça me met en colère et je me demande dans quelle société on vit.
Je sens dans leur voix que ces pseudo journalistes veulent que les centrales nucléaires pètent, il veulent des morts.
Je ne vais pas reprendre des exemples pour prouver mes propos, mais je serais étonné que l'on me contredise la dessus. Ce n'est d'ailleurs probablement pas un phénomène français, ni un phénomène nouveau, mais c'est une habitude lamentable.
Et pour ceux qui souffrent d'une manière ou d'une autre d''une catastrophe pareille, ça ajoute encore à la douleur que d'entendre les pantins devant leur micro se gargariser de la dévastation d'une région entière d'un pays. Des gens sont morts.
Je ne parlerai pas ici d la récupération politique de Corinne Lepage en réaction aux propos d'Eric Besson, c'est ridicule et malsain, mais je n'attends rien d'autre des politiques française.
Extrait d'un forum: "...je comprends pas bfm qui préfère faire parler corinne lepage plutot que les experts du nucléaire en conf de presse..."

Pour celui qui s'intéresse réellement à la situation nucléaire au japon:

lundi 7 mars 2011

Il est temps que Jean-Luc Mélenchon brise le blocus de Cuba !

Depuis un bon moment, je suis avec intérêt le parcours de Jean-Luc Mélenchon. J'adhère très souvent à son discours et je trouve que sa stratégie d'attaque des journalistes a pu lui permettre de s'exprimer assez largement dans les médias. J'espère juste qu'il ne va pas s'enfermer dans cette posture qui peut être, à terme, assez réductrice.

Cependant, ces dernières semaines, il s'est fait coincer à plusieurs reprises sur la question de Cuba.

Tout a commencé par une polémique avec Jean Quatremer sur le boycott du prix Sakharov en fin d'année dernière. A plusieurs reprises, des journalistes ont rebondi sur cette question en interrogeant Mélenchon sur ce thème. Les affrontements ont été particulièrement durs avec Jean-Michel Apathie sur RTL et au Grand Journal récemment.

A chaque fois, Mélenchon s'est enfermé dans une posture assez discutable. Il s'est systématiquement refusé à admettre que Cuba était une dictature si le journaliste en face de lui n'acceptait pas que le blocus américain sur Cuba était scandaleux et avait poussé les Cubains dans la dictature. Le journaliste se refusant à briser sa position de neutralité, le président du Parti de Gauche peut s'en sortir par une pirouette qui laisse quand même l'auditeur ou le téléspectateur sur l'idée que le député européen refuse d'admettre le caractère dictatorial du régime cubain.

On peut parfaitement comprendre que Mélenchon, qui tente de faire un hold-up sur les militants du PCF, ait du mal à manier la question des dictatures communistes subsistant actuellement. Cependant, la posture est gênante, dans cette époque où les dictatures du monde arabe flanchent.

Certes, il est évident que les Etats-Unis ont toujours eu, avec les dictatures, un comportement ambivalent s'appuyant sur leurs présupposés idéologiques. Ils ont largement maltraité leurs opposants communistes ou islamistes tout en soutenant, parfois avec bienveillance, les bonnes vieilles dictatures capitalistes. C'est finalement cohérent. On peut regretter que les démocraties capitalistes aient des comportements différents plutôt que de s'appuyer sur des principes clairs sans adaptation au contexte géopolitique et économique mais...

... il est totalement anormal qu'un leader de gauche se refuse à condamner une dictature, quelle qu'elle soit. Le régime cubain, comme celui de Corée du Nord, est le modèle qui montre à toute la gauche ce qu'il ne faut pas faire. Ne pas affirmer que ces pays sont des dictatures est une faute politique pour quelqu'un qui se veut maintenant l'incarnation d'une sorte de gauche purifiée des errements du Parti Socialiste.

Alors, que faudrait-il faire ? C'est pourtant simple, ma bonne dame ! Il faut à la fois reconnaître que les dictatures communistes sont aussi mauvaises que les autres, tout en soulignant, à chaque fois que la nécessité l'exige, les incohérences des politiques de nos démocraties face aux dictatures. On y gagnerait en clarté et en cohérence.

J'espère que Mélenchon sortira vite de ce traquenard. Il est quand même dommage, dans le contexte actuel, que le leader du PG se retrouve à chaque fois à devoir se justifier sur Cuba alors que le contexte devrait être favorable aux valeurs qu'il porte.

Allons, Jean-Luc, il faut rapidement se recentrer sur les sujets importants et arrêter de tomber dans les pièges que l'on vous tend.

mercredi 2 mars 2011

Un exemple qui prouve que la France va mal ?

Nos concitoyens, au lieu de se réjouir de tous ces évènements dans le monde arabe, ont peur de voir des hordes d'immigrés débarquer et prendre notre pain, violer nos femmes et profiter de notre sécurité sociale.

Y a pas de quoi être fier...

dimanche 27 février 2011

L'effet magique du péage de Saint-Arnoult.

A chaque fois que je prends ma voiture pour partir un peu en vacances en province, cher lecteur, il y a un moment que je trouve absolument fascinant, je dirais même plus, magique. A un endroit précis de notre beau territoire, se produit un phénomène tout à fait étonnant que je voudrais te conter.

Ces derniers jours, j'étais parti avec la Privilégiée dans nos belles régions, histoire de nous aérer un peu, de nous cultiver et surtout de réapprovisionner notre cave en vins bien choisis, directement chez le producteur, ce que nous ne manquons jamais de faire. Nous adorons que le vigneron nous fasse goûter ses différents cépages, nous raconte ses aventures de l'année et nous initie à de nouveaux plaisirs gustatifs.

Vendredi soir, nous prîmes donc l'autoroute, la n°11 pour être précis, et nous roulâmes doucement pour retrouver notre bonne vieille ville bourgeoise du 9-3. 

Depuis que Sarkozy a fait ses sorties sur la sécurité routière en 2003, nous avons connu une transformation radicale des comportements des automobilistes. Autrefois (souviens-toi, cher lecteur), on pouvait clairement différencier plusieurs types de couloirs. Sur la voie de droite, roulaient les conducteurs respectant la sacro-sainte limitation de 130 km/heure. Sur la voie du milieu se plaçaient les personnes un peu moins prudentes, mais qui n'allaient que rarement au-dessus des 160 km/h. Enfin, sur la voie de gauche, les as du volant fonçaient à 180 km/h. Si jamais nous avions le malheur d'être sur une autoroute à deux voies, les deux dernières catégories se livraient une guerre féroce sur la voie de gauche, à coup de klaxon et d'appel de phare. Ces comportements ne sont pas si vieux : c'était dans les années 1990.

Et puis, Sarkozy passa par là et réussît la seule grande transformation de ses multiples mandats. En 2002-2003, il lança une grande campagne de sécurité routière, généralisa les radars automatiques et multiplia les contrôles routiers comme des petits pains ! L'effet fut brutal. En quelques mois, les comportements changèrent  complètement.

Hier soir, sur l'A11, nous avons roulé durant trois bonnes heures, en étant sans cesse avec les mêmes automobilistes. Nous nous sommes doublés, doublés et redoublés, tout cela dans un calme assez olympien. Plus de coups de klaxon, plus d'appels de phare, plus de queues de poisson... Les routes françaises ressemblent maintenant à de longs fleuves tranquilles.

On aurait pu imaginer que seule la pleine lune pouvait réellement faire évoluer les choses, mais il y a une exception. Un lieu magique, totalement irréel, que tous les automobilistes franciliens connaissent bien. Il s'agit de la barrière de péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

A peine les conducteurs ont-ils passé ce lieu qu'ils deviennent totalement fous ! En quelques mètres, nous voilà revenu en 1995, lorsque je pris la voiture de mes parents pour la première fois. On se double, on se colle, on se serre, on se fait des appels de phare, on se bouscule, on s'insulte. Ces comportements se retrouvent dans tous les coins de la région parisienne.

Très étrangement, lorsqu'on arrive à Saint-Arnoult dans l'autre sens, l'effet s'inverse. Des dingues du volant deviennent subitement de doux agneaux, roulant très tranquillement vers leur lointaine région natale...

A quoi peut donc être dû une telle transformation ? Y a-t-il sous Saint-Arnoult une poche magnétique ? Est-ce un lieu sous lequel se trouve un cimetière mérovingien profané ? Y a-t-il une phrase vaudou à citer pour contrer le sort ?

Des amis attentifs m'ont affirmé qu'on pouvait retrouver des phénomènes équivalents à d'autres endroits. On cite, sous le manteau, les noms de Fleury-en-Bière, de Coutevroult, de Buchelay, des Eprunes ou encore de Chamant.

Si quelqu'un sait d'où vient cette transformation, cet effet loup-garou sur les automobilistes, merci de me laisser une indication sous ce billet.