vendredi 29 avril 2011

Entreprendre en France...

J'ai une petite histoire, elle n'est pas nouvelle, mais je ne l'ai encore jamais racontée sur le blog.
Un couple d'amis a un jour décidé d'ouvrir un restaurant dans une grande ville de province.
Ils s'y sont pris comme il faut, tous deux ont travaillé en cuisine chez des restaurateurs, lui a suivi plusieurs formations pour bien maîtriser le côté administratif lié à l'ouverture d'un commerce.
Ensuite, étude de marché, longue réflexion, recherche du fonds de commerce et c'était parti.
Et bien parti!
On parle d'un petit restaurant, avec uniquement le couple pour le faire tourner.
Ouverture midi et soir, 5 jours par semaine. Ca a rapidement marché du tonnerre.
Au bout de plusieurs mois (ou 1 an) ils ont décidé d'engager un plongeur car ça devenait trop dur. 16h par jour à tout faire c'est dur.
Ca a marché comme ça pendant encore une bonne année, mais petit à petit la fatigue a commencé à pourrir un peu la vie du couple, quand on dort peu, c'est dur.
Ils ont alors cherché une solution, en théorie, 2 possibilités s'ouvraient à eux.
- Engager un employé suplementaire
- Diminuer les heures d'ouverture
Au final, après de nombreux calculs, la première solution s'est avérée impossible à tenir financièrement.
D'un salaire confortable ils passeraient à des pertes...
Ils ont donc diminué les heures d'ouverture.
Mais ils se sont vite aperçus que ce n'était pas viable non plus car le chiffre d'affaire prenait un trop gros coup dans la gueule.
Au final, ils ont vendu le mois dernier et vont chercher à monter un autre petit business.
Alors je me pose une question.
Est-ce normal qu'en France, tu réussisses à monter un business viable économiquement mais que tu sois obligé de le fermer car prendre un salarié est financièrement impossible?
Car le problème réside là, et il ne réside pas dans le salaire mais dans les charges patronnales.
Je vous avoue être choqué par cette histoire.

Foot blanc?

Wow, mediapart a fait fort en titre scandaleux ce matin...
Je vous rassure de suite, je ne crois pas une seconde en la véracité des affirmations faites par le site d'information.
Je m'explique.

Celui qui connait le foot s'est rendu compte que depuis une dizaine d'année, le nombre de joueurs costaud a explosé, et contribue à la baisse de qualité générale des joueurs de foot français.
Regardez quelques matches de L1 et vous verrez que les "tout droit" balèzes sont devenus majoritaires, à la place de joueurs plus fins techniquement et moins forts physiquement.
Que le sélectionneur (ce devrait d'ailleurs être le boulot du DTN) demande à ce que les centres de formation français changent leur fusil d'épaule et axent la formation plus sur la technicité, n'était pas seulement attendu, mais ardemment souhaité par les amoureux du ballon rond.

Deuxième point à prendre en compte, le nombre important de joueurs à double nationalité qui sont formés dans les centres français pour ensuite aller porter les couleurs de leur pays d'origine.
Mais la solution serait plutôt d'essayer d'attirer ceux-ci vers la sélection française plutôt que de les virer des centres.

Depuis sont arrivée, Laurent Blanc a rappelé des bannis honnis par le public à la tête des bleus avec Evra, Abidal, Ribéry. Bizarrement, tous trois, soit noirs ou musulmans...
Blanc veut gagner, et il est prêt à prendre des décisions impopulaires et il l'a fait avec les trois joueurs cités ci-dessus, il serait complètement absurde qu'il demande aux formateurs de se passer des meilleurs joueurs pour des raisons raciales. Oui les grand costauds sont souvent blacks, mais ce n'est pas leur couleur qui pose problème, mais leur qualité technique.
Je pense que Mediapart a fait un amalgame douteux avec ces deux composantes du football français et en a profité pour nous pondre un titre vendeur.

jeudi 28 avril 2011

Tu vas te prendre une fessée cul nu... Et moi je vais appeler le commissariat....

Une loi pour interdire les châtiments corporels envers les enfants?
C'est en tout cas ce que j'ai entendu à la radio ce matin. La loi n'est pas votée, ni même encore présentée mais elle serait dans les cartons...
Donc faites bien attention, papa, maman, à la prochaine fessée, moi, je porte plainte!
C'est vrai qu'aujourd'hui les gamins sont bien mieux éduqués qu'il y a 20-30-40 ou 50 ans, c'est indéniable...
On ne pourra bientôt plus choisir le nombre de feuilles de PQ à utiliser pour se torcher si ça continue.
C'est ridicule.

mardi 26 avril 2011

Il faut un Etat palestinien en Cisjordanie, vite!

Israël est à un nouveau tournant de son histoire.
Tandis que l'allié égyptien de 30 ans est dans la tourmente d'une révolution, l'ennemi syrien de toujours est peut-être en train de tomber, avec un alternative aussi incertaine que dangereuse.
La chute du régime de Bashar El Assad mettrait-elle un coup d'arrêt à l'influence iranienne dans la région, à la mise sous tutelle forcée du Liban, à l'alliance avec le Hezbollah et le Hamas? Ou alors, est-ce que les nouveaux dirigeants garderont les mêmes ambitions et les mêmes amis que le parti Baath?
Quoi qu'il arrive, Israël suit de près l'évolution de la situation en Syrie et espère sans doute ne pas se retrouver avec un ennemi encore plus encombrant que l'actuel.
D'un autre côté, les Palestiniens sont toujours divisés entre le bloc agité de Gaza et le bloc beaucoup plus calme de Cisjordanie.
Je m'étonne encore de l'attitude unilatérale des gouvernements israéliens successifs envers les deux entités palestiniennes.
Car si je soutiens la force à l'encontre du Hamas, je suis opposé à la position inflexible de Bibi face à une Autorité Palestinienne qui semble s'affranchir peu à peu de l'héritage pourri d'Arafat.
Selon cet article de Slate, la Cisjordanie ressemble de plus en plus à un État viable, on peut y lire les termes croissance, scolarisation, banque centrale...
Je pense qu'il est temps de négocier, de draguer les nouvelles générations arabes.
Tout bouge, tout change et je vois mon pays bien-aimé embourbé dans un immobilisme effrayant.
Je sais bien que le Likoud de son premier ministre actuel n'aspire surtout pas à la Paix, qu'il aspire surtout à ce que rien ne bouge. C'était une stratégie défendable jusqu'à la fin 2010, mais le début de cette année nous montre que l'immobilisme n'est plus vraiment à l'ordre du jour dans une région où les révolutions se succèdent et où les despotes tremblent devant une génération arabe que l'on ne soupçonnait pas...
Israël doit se montrer intelligent, car rater ce train pourrait se révéler bien plus grave que les dernières intifadas ou les guerres contre le Hezbollah et le Hamas...
Il faut s'adapter à la nouvelle donne et pour cela, il faut déjà considérer la Cisjordanie comme un véritable Etat et faire des concessions.

mercredi 20 avril 2011

Yakuza utile?

J'ai un jour publié ce billet, qui a réveillé une fibre patriotique inattendue et surprenante chez mon ami Fabrice. Il m'avait alors expliqué que si les japonais avaient fait preuve d'un civisme exemplaire pendant les jours suivant la catastrophe de Sendai, c'était en partie dû à la présence active des yakuzas, qui faisaient office de maintien de l'ordre dans les régions affectées par le séisme/raz de marée.
Je ne vais pas refaire le débat ici, mais plutôt parler un peu des mafias japonaises.
En fait, les grands groupes de la mafia japonaises n'ont pas seulement contribué au maintien de l'ordre, ils ont secrètement apporté de l'aide matérielle et financière aux victimes de la catastrophe.
Des camions remplis de soupes instantanées, de couches pour bébés, de piles, de lampes torches, boissons (et c...) ont été envoyés dans les régions sinistrées, le plus anonymement possibles pour ne pas être refusés par les autorités.
Cette aide se compte en tonnes de matériel mais est difficilement estimable précisément.
Les yakuzas sont des criminels, mais des criminels utiles. Ils concentrent les crimes autour des leurs organisations et évitent que la criminalité ne soit hors de contrôle (comme chez nous...).
Ils font partie de la société japonaise.
Lorsque je vendais dans les rues de Tokyo, j'avais régulièrement affaire à eux étant donné que nous devions leur payer un loyer pour le bout de rue sur lequel je bossais. Ca a toujours été cordial et souvent drôle, ça blague, un yakuza...
J'ai un jour assisté à une scène surprenante et assez représentative.
Une bande de jeune emmerdait un couple à l'entrée d'une convenience store, en fin de soirée. Je venais d'arriver et ne comprenait rien à la langue, mais le ton n'était pas des plus doux et le couple n'avait pas l'air très rassuré. Un type d'une trentaine d'années passait par là et a commencé à hurler sur les jeunes en roulant des "r" et en faisant des gestes menaçants, ces derniers sont partis la queue entre les jambes. J'ai aimé. La police française a un jour répondu à un ami dont la femme venait de se faire agresser par la bande du Quick à Pantin qu'ils ne pouvaient rien faire, et bien j'aurais aimé un petit Yakuza à la place...
Une autre histoire vient de ma femme qui roulait avec son frère dans les rues de Tokyo. Devant eux, une voiture roule très lentement, il la double... Manque de pot, ce sont des jeunes yakuzas défoncés qui redoublent immédiatement la voiture de mon beau frère et lui ordonnent de s'arrêter. Il s'exécute et un jeune yakuza s'approche, passe la main par la fenêtre et l'attrape par le col de la chemise en l'insultant. Il n'avait pas vu ma femme qui se met à lui gueuler dessus (probablement proche de l'hystérie...). Le jeune mafieux s'arrête net, s'excuse et repart avec ses potes.
Ca ne veut rien dire, sauf que si les criminels ont des règles de bonne conduite, c'est qu'ils sont des interlocuteurs crédibles et potentiellement utiles.
Impossible de reproduire ça chez nous, c'est certain, mais cela permet de relativiser un peu. La main de fer est moins efficace que la compréhension et la collaboration, même secrète.

samedi 16 avril 2011

Camembert!!!


Personne n'a cure de ce que je peux raconter sur Israël, alors comme un cher ami m'a reproché un manque de patriotisme il y a peu, je vais écrire deux mots sur un sujet rassembleur, le Camembert.
Le seul Camembert est moulé à la louche et au lait crû.
Toute variante s'apparente à mes yeux à du Brie pour baltringues ou anglais.
Alors il fut un temps où il existait plusieurs marques proposant le sésame puant.
A la louche, Lepetit, Lanquetot pour ne citer qu'eux.
Depuis quelques années est apparu le lait thermisé sur mes marques préférées...
Je me suis fait avoir une fois (j'ai failli recracher le bout de pseudo fromage), et depuis je passais simplement 5 mn de plus pour trouver le bon... Jusqu'à aujourd'hui...
Pas de lait crû!!! (Géant Casino)
Que leur merde thermisée!!!
Je me fous de la culture fromagère française, mais j'aime le Camembert au lait crû, j'ai grandi à Lisieux et je suis un inconditionnel!
Putain, déjà qu'il n'y a quasiment pas de Livarot ou de Pont l’Évêque en dehors de Normandie, et que je me rabats déjà sur le Camembert, on m'enlève ce dernier recours!?
Je suis dégoûté, je laisse les politiciens discuter le pourquoi du comment, pour ma part, je remarque simplement qu'on vient me casser les couilles jusqu'à dans mon frigo!!!!
Merde!
Putain, merci à vous, monsieur Lactalis de sauver les français de l'atrocité du lait crû, on nous épargne les épidémies de lait crû qui ont ravagé le pays dans le temps...
Demandez à vos grands-parents...

Palestiniens/réconciliation: Hamas bloque sur "instruction" de l'Iran (Abbas)

On le sait tous plus ou moins, l'Iran tire les ficelles à Gaza par le biais de la Syrie et du Hamas.
L'Iran finance le Hamas et en échange, le Hamas fout la merde dans la région.
Pour une fois, ce ne sont pas de viles pro-israéliens qui disent ça, ni les médias israéliens, c'est Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité Palestinienne.
Au Liban on a la même configuration avec la variante Hezbollah à la place du Hamas, mais toujours les deux mêmes pays fouteurs de merde.
Espérons une révolution...
Que dire de plus?

vendredi 15 avril 2011

Humilité japonaise.

Quand je suis parti travailler ce matin, France Inter m'a parlé du Japon pendant que je conduisais.
L'empereur Akihito et sa femme se sont rendus dans un centre d'hébergement à Asahi pour apporter leur soutien aux gens et s'excuser pour la catastrophe nucléaire les ayant forcé à quitter leurs foyers.
L'empereur, même s'il ne tient plus de rôle actif dans la politique du pays, tient un rôle symbolique très important. Ses apparitions sont très rares, et moi même je trouve assez émouvant de le voir apparaître en public, qui plus est pour s'excuser auprès de la population pour des faits dont il n'est absolument pas responsable.
Depuis les catastrophes du mois écoulé, nous avons vu Naoto Kan, le premier ministre, les responsables de Tepco, dont le PDG, Masataka Shimizu venir s'excuser pour les erreurs commises.
TEPCO a par ailleurs déjà commencé à indemniser les victimes des accidents à la centrale de Fukushima.
8 300 euros par ménage forcé de quitter son domicile ou de vivre calfeutré à cause des émissions radioactives.
Les dirigeants japonais ont fait des erreurs, c'est certain, mais ils ont cette capacité unique d'accepter leur erreurs et de tout faire pour les réparer.
Les habitants de la Faute-sur-mer peinent à être indemnisés et ont été traités comme de la merde par les autorités et compagnies d'assurance, les habitants de la Nouvelle Orléans ont été abandonnés à leur sort, jusqu'à aujourd'hui.
L'égo des dirigeants occidentaux marche sur les droits des citoyens.
Je trouve qu'ils devraient s'inspirer de l'humilité des japonais.
Le peuple s'est comporté dignement, pas de pillages, il s'est tourné vers l'avenir et a entamé la reconstruction.
Les divers dirigeants n'ont pas essayé de se cacher mais assument leurs fautes.
J'aimerais que ce type de comportement puisse s'observer par chez nous de temps à autre.

jeudi 14 avril 2011

mercredi 13 avril 2011

The Arab Risings, Israel and Hamas

On m'a fait découvrir ce site d'information analysée aujourd'hui.
Article intéressant, pour anglophones...
Peut-être que je suis à côté de la plaque ou que j'ai choisi une source d'info biaisée me diront certains. Cependant, je partage presque tout ce qui est écrit dans ce lien.
Certaines choses sont évidentes d'autres moins, à lire en tout cas.


mardi 12 avril 2011

La France Afrique: Gbagbo - PS

J'hallucine, si ça continue, la gauche française va lui refiler une médaille à Gbagbo!
Télévision, radio, journaux, les médias ne font que s'interroger sur le fait de savoir si c'est la force Licorne qui a procédé à l'arrestation du président sortant en Côte d'Ivoire.
Et pour étayer cette théorie, on donne une tribune permanente aux amis de Gbagbo.
Je me trompe peut-être, mais j'ai tendance à vouloir observer quelques points déterminants.
Tout d'abord, L'ONUCI et la force Licorne interviennent en Côte d'Ivoire sous mandat de l'ONU.
Alors peut-être que les partisans français de Gbagbo sont défavorables à l'ONU, mais on entame alors un tout autre débat.
La propagande du président sortant, très bien relayée en France affirme que ce sont les forces françaises qui ont procédé à l'arrestation de Gbagbo...
Permettez moi de douter la parole de personnages soutenant un type qui vient de s'accrocher au pouvoir envers et contre tout et qui a provoqué la guerre civile dans son pays.
On ne va pas refaire l"histoire, mais cette tendance gauchiste à fracasser l'action française à l'étranger comme elle le fait là, est complètement absurde.
Mandat de l'ONU, action en accord avec l'Union Africaine, la CEDEAO, mais non, on se flagèle!
Il y avait une guerre civile en pleine ville, l'action militaire française a permis à l'armée ivoirienne régulière de mettre un coup d'arrêt à cette tragédie, et ça ne va pas!
Putain, la France Afrique, c'est pas Ouattara-Juppé, c'est le PS-Gbagbo, c'est quand même incroyable de lire ce que je lis!

lundi 11 avril 2011

Fukushima cache autre chose.

C'est assez rare pour être souligné, mais je viens de lire un excellent article sur le site du Monde, à tel point excellent qu'il entre dans mon panthéon des articles les plus intéressant que j'aie eu le bonheur de trouver sur le net.
Donc venons en au contenu.
C'est une analyse de l'impact considérable de la catastrophe de Fukushima sur l'opinion publique occidentale. Impact en totale inéquation avec les dégâts observés jusqu'à présent, et même avec ceux envisagés sur le long terme.
L'auteur pointe du doigt un élément central de la peur qu'engendre la catastrophe nucléaire.
Ce point n'est pas le nombre de morts, ou les ravages écologiques d'une telle catastrophe, car les ravages du nucléaire sont infimes comparés aux autres sources d'énergie comme le charbon ou la houille, dont les mines détruisent quotidiennement vies humaines et environnement sans que beaucoup ne s'émeuvent...
D'après l'auteur, le nucléaire est la matérialisation d'un contrat tacite passé entre la société et les élites techno-scientifiques promettant une domination de la nature par l'homme lui permettant la vision d'un monde moderne technologique, développé et sécurisé.
La société se repose sur la science pour la sortir des problèmes d'énergie, d'écologie, mais la confiance s'éffrite, et Fukushima est le point d'orgue de l'effritement de cette confiance.
Nous assistons à la perte de contrôle d'un élément créé par l'homme pour l'homme.
Le bébé nucléaire fait aujourd'hui ce qu'il veut à Fukushima.
Naturellement on peut douter de ce qu'il pourrait advenir du bébé OGM par exemple...
Je ne suis absolument pas en train de prôner une sortie du nucléaire ou en train de taper sur les OGM, ce n'est pas le propos ici, mais je suis satisfait d'avoir enfin trouvé un journaliste capable de voir que le réel drame japonais (Tsunami=25000morts) a été occulté par une peur enfouie au fond de chacun et qui risque de remettre en cause l'évolution de nos sociétés. Le monde est habité par des êtres humains profondément égocentriques qui ont
complètement oublié le sens du mot empathie.

samedi 9 avril 2011

Bienvenue en France!

Le billet qui suit ne reflète en rien mon humeur, car je suis très joyeux ce matin!
Mais je ne peux rester muet devant ce qui se passe en France.
Les jeux politiques sont en train de permettre au citoyen français d'affirmer son racisme sans qu'il n'ait à s'en cacher.
Je ne vais pas vous rappeler les exploit de Guéant, qui fait presque mieux que son prédécesseur en quelques mois seulement, en matière d'incitation à la haine raciale déguisée.
On laisse les italiens se démerder avec les tunisiens, faudrait surtout pas voir plus de bougnoules venir polluer notre belle France!
C'est un billet décousu, qui n'appelle à rien, c'est juste l'expression d'un trop plein de dégout.
Je lis que cette saloperie de Guéant veut limiter l'immigration légale, comme si elle ne l'était pas déjà!?
Ils sont en train de transformer notre pays! Ils sont en train de mettre au centre de notre société, la haine inter-communautaire au vu et au su de tous et avec l'aide précieuse de médias qui se délectent de pouvoir inviter la mère Le Pen et de pouvoi faire des débats sur l'Islam et ses dangers!
Pourquoi ça? Pour des calculs électoraux lamentables!
C'est à mon avis la limite de la démocratie aux mains des politiques, car le meilleur système qui soit, aux mains de ces crapules, sera déformé et pourri.
J'espère que l'évolution ne me poussera pas à quitter mon pays, car si je n'y travaille plus (plus jamais!!), j'y vis encore, mais je sens que nos destins s'éloignent inexorablement. Chaque jour, la France me dégoute un peu plus.
Voilà, maintenant je peux aller préparer ma fête de ce soir et acheter pinard et sauciflard!

jeudi 7 avril 2011

Un monde de pénis.

Bon, Guéant veut limiter l'immigration légale.
Je suppose qu'il va s'inspirer de la carte ci-dessous pour règler l'afflux d'étrangers dans notre beau pays.
On veut de la qualité, mais pas trop!

mercredi 6 avril 2011

Juliano Mer-Khamis est mort, et les ennemis pleurent.

Je ne le connaissais pas, mais palestiniens et israéliens le pleurent.
Il devait certainement être un grand homme.
En tout cas c'était un israélien vivant à Jénine et oeuvrant pour le théâtre et la Paix auprès des plus perdus des jeunes de ce monde.
Je vais en tout cas me pencher sur son oeuvre, sa mort m'aura au moins permis de le découvrir.
On se sait pas qui l'a assassiné, mais ils sont en tout cas des partisans de la haine et des ennemis de la Paix.
C'est pas bon.