mercredi 27 février 2013

De la viande à tous les repas?


Le cheval dans les lasagnes a ouvert une brèche, les médias s'intéressent enfin à l'industrie agro-alimentaire et donc à la malbouffe. On en parle partout, on s'offusque des dérives mais jamais je n'entends une remise en cause des habitudes alimentaires des français.
On veut manger plus de viande qu'on en produit, et en plus on ne veut pas manger tout un boeuf ou tout un porc mais juste certaines parties de la bête qu'on aime le plus.
Et biensûr, on veut tout ça à bas prix.
Les gens se plaignent de bouffer de la merde quand ils achetent un plat tout prêts a base viande.
Et si on arrêtait de manger de la viande à tous les repas?
Je suis un gros amateur de viande, mais je vais continuer à éliminer de mon alimentation toutes les viandes inutiles, les steaks hachés qui squattent mon congélo pour les jours de fainéantise, les raviolis dégueulasses, les currys ou plats en sauce ou se promènent quelques morceaux de poulet.
Un viande qui vaut le coup d'être mangée, une viande dont je ne veux absolument pas me passer, c'est la bonne bavette ou le merveilleux onglet de chez mon boucher, c'est le poulet au four, c'est mon gigot d'agneau ou mon boeuf bourguignon.
Et franchement, j'en mange pas tous les jours, je m'en fais de temps en temps, c'est alors un plaisir culinaire que j'apprécie.
Alors je préfère manger des quiches et autres plats en sauce sans viande hasardeuse et garder mon budget pour mon vrai plat viande hebdomadaire qui ravira réellement mes papilles.
Ceux qui veulent être carnivores tous les jours sans y mettre les prix ne peuvent pas se plaindre qu'on leur mette du cheval roumain malade ou je ne sais quoi d'autre dans l'assiette.
La viande a toujours été un produit de luxe, on a tendance à l'oublier.

5 commentaires:

  1. C'est vrai qu'ils sont trop cons ces pauvres choisir les prix bas findus au lieu de la qualité inimitable du boeuf Wagyu !

    Et puis aussi de privilégier les purées Vico à de bons petits panais rissolés à la poêle.

    Et je ne parle pas de ces crétins de chômeurs qui pourraient faire des crêpes au grand marnier à leur gamins au lieu de leur faire bouffer du pain de mie/Mutella à chaque goûter.

    Quand je pense que mes voisins d'en face bouffent KFC alors qu'il est si simple de se faire une omelette aux cèpes persillés ils sont vraiment trop débiles...

    Salauds de pauvres, ils devraient pourtant savoir qu'il ne faut en aucun cas écouter le matraquage publicitaire dont ils sont victimes à longueur de temps !

    Et toi sinon, toujours plus de séries télé que de bouquins dans ta bibliothèque ?

    RépondreSupprimer
  2. (ce qu'il ne faut pas faire pour relancer un blog tout de même...)

    RépondreSupprimer
  3. Je vais partir du principe que tu m'as mal compris. Mais je vais te répondre point par point avant de m'expliquer.
    Achète 5kg de pommes de terres et la purée sera moins chère et meilleure que la marque repère de n'importe quel grande surface.
    Les crèpes, c'est de la farine, de l'eau et des oeufs, et pareil, moins cher et meilleur que ton pain de mie au nutella.
    Ensuite si tu me parles d'éducation alimentaire ou de manque d'éducation alimentaire, je suis d'accord avec toi, sauf que c'est justement là qu'il faut agir, sur l'éducation et ne pas s'en servir comme excuse.
    Et sinon, je parlais de consommation de viande et réduire sa consommation de viande, on peut le faire, qu'on soit riche ou pauvre.
    Maintenant si le pauvre et condamné à prendre de mauvaises décisions et doit en être excusé parcequ'il est pauvre... Ben on sera pas d'accord.

    RépondreSupprimer
  4. Un aspect du problème vient du temps que demande la cuisine. Moi, j'ai un peu de temps pour cuisiner le week-end et certains soirs, mais certains de nos concitoyens ne le peuvent pas, tout simplement parce que leurs situations ne le leur permettent pas. Quand tu dois passer dix heures par jour au boulot, que les deux parents bossent et qu'il y a deux gamins à gérer, ce n'est pas simple.

    Après, je suis totalement d'accord avec le fait que la viande à tous les repas, c'est sans intérêt, non pas parce que c'est un principe, mais parce que l'on peut très bien cuisiner sans. Et c'est vrai aussi que la bonne viande de boucher, c'est cher.

    Par contre, je suis en total désaccord avec cette phrase-là : "Ceux qui veulent être carnivores tous les jours sans y mettre les prix ne peuvent pas se plaindre qu'on leur mette du cheval roumain malade ou je ne sais quoi d'autre dans l'assiette."

    Quand tu achètes un produit, il est normal que tu saches ce qu'on te colle dedans. Et ce même si tu as peu de moyens. Autrement, c'est de l'escroquerie et cela n'a plus rien à voir avec des questions de moyens. C'est d'autant plus débile que la viande de cheval, c'est très bon par ailleurs.

    RépondreSupprimer
  5. Oui en effet, tout le monde n'a pas le temps de faire la cuisine, mais on peut difficilement dire que c'est a règle. Et je ne sais pas si ma mère était une extra-terrestre, mais comme mère seule avec 2 gamins, elle arrivait à nous mettre de la "vraie" nourriture sur la table...
    Concernant ta dernière remarque, oui, on droit être informé sur ce qu'on achète. Mais comme on se fait arnaquer et que ça risque de continuer on peut essayer de ne pas se faire avoir en évitant de consommer des produits à risques. Et ce n'est pas une question de riche ou pas riche, mais une question de priorités et d'éducation alimentaire.

    RépondreSupprimer