samedi 27 février 2010

Charles Aznavour... La Bohème...

Découvrez la playlist Aznavour avec Charles Aznavour

J'ai été tagué par Le Coucou sur le sujet Charles Aznavour... J'avoue ne pas bien avoir compris l'histoire de son non-anniversaire, mais je m'en fiche, je réponds à l'appel du pied.
Ce qui est formidable, c'est que cette semaine, j'ai mis les quelques chansons de la playlist ci-dessus dans mon MP3 et que récemment, il m'arrive donc d'aller au boulot en chantant Aznavour dans ma voiture...
Aznavour, pour moi c'est une époque pas si lointaine que l'âge du chanteur pourrait le laisser penser, mais une époque malheureusement révolue. Mon père a depuis toujours mais malheureusement pas éternellement possédé un restaurant à Munich... La Bohème...
Et à chaque fin de service, le barman jouait invariablement la même cassette commençant par La Bohème et continuant par quelques tubes du grand Charles.
Charles Aznavour me permet donc de me laisser bercer par la douce nostalgie de mes 20 ans et du début de ma vie...
Mes premiers boulots en commençant par celui de barman à La Bohème, mes premières passions amoureuses et les joies et tristesses allant avec...
Mon époque Aznavour, c'est le début de ma vie sociale, la rupture avec la famille, l'apprentissage de la vie au contact de la vie, la confrontation avec le reste du monde, les erreurs...
Avancer, apprendre!
C'est la naissance d'une formidable complicité avec un père jusqu'alors très lointain.
C'est aussi avoir de l'argent, n'avoir plus rien, chercher un abri, fricoter avec l'extase chimique, se faire de nouveaux véritables amis, subir des trahisons, brefs tout ce qui a fait de moi ce que ce je suis devenu.
Mon époque Aznavour a marqué le véritable début de ma vie, vous pouvez donc imaginer que je saute à pieds joints sur la chaîne du Coucou...
Le 4 chansons que je partage avec vous ci-dessus sont incontestablement celles que je préfère, "La Bohème" et sa nostalgie, "Et Pourtant" et sa merveilleuse honnêteté naïvement racontée, le rythme et le rêve "d'Emmenez moi" et la dansante chanson des Comédiens et pour finir la courageuse "Comme ils disent" qui ne devait pas être facile à chanter dans les années 70'.
La musique c'est pour moi un vecteur de nostalgie formidable, je suis parfois triste de ne plus découvrir autant de nouvelles musiques que pendant mes années adolescentes, mais quel bonheur de se laisser envahir par de vieux sentiments, tristesse, bonheur, aventure, je me régale avec chacun d'entre eux.
Je vais taguer Mathieu et Rubin et bien sûr Fabrice dont je suis curieux de connaitre l'avis sur Aznavour...
Mon premier choix aurait été le Faucon, mais il était déjà pris...

4 commentaires:

  1. Voilà une raison d'aimer Aznavour que je peux comprendre —comme celles de Didier Goux et du Faucon, d'ailleurs. Et je suis content que le relais sois bien tombé!

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, Manuel, je viens de chez le Coucou. J'ai bien aimé le ton nostalgique de ton billet... Cela pourrait ressembler à mon itinéraire, les joies, les déceptions, l'apprentissage de la vie, en avançant... C'est simplement dit mais c'est touchant... Aznavour chez moi, bien sûr, c'était plus mon père qui l'écoutait, il avait tous ses disques, et, à force, je m'en suis bien imprégnée aussi, je pourrais les chantonner (non, je chante comme une casserole) presque toutes sous la douche les jours de soleil !!! En fait, j'aime bien l'acteur Aznavour... A chacue génération ses regrets, j'ai pensé pour ma part que c'était dans les années 60-80 où on avait les possibilités ouvertes pour la musique étaient les plus inventives... Ou alors, je vieillis et n'arrive plus à bien suivre le(s) mouvement(s)... J'aime bien la musique, mais surtout les chansons à texte... Bonne journée, et merci pour ce brin de nostalgie Aznavour !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai l'impression de m'être arrêté il y a 8-10 ans pour ce qui est de la découverte de nouvelle musique, c'est dommage, mais il y en a de jolis morceaux plus anciens que cela satisfait mes oreilles.
    Merci pour le commentaire!

    RépondreSupprimer