dimanche 15 novembre 2009

Sale macho

Mathieu vient de m'appeler ignoble macho par excellence en me balançant la chaine du féminisme dans la gueule.
Je commencerais par dire que je ne suis pas un macho, j'en ai certains traits, que je vais essayer de détailler dans ce billet, mais malheureusement il me manque cette assurance du macho qui fait tomber les femmes. Car si nos petites françaises aiment à critiquer le vilain macho, elles tombent comme des mouches pour l'homme fort et protecteur qu'est le macho.
Le macho baise, ça c'est sûr!

Bon puisqu'il est question de moi, je vais essayer de trouver 5 preuves de mon machisme...
Je voulais demander à ma tendre épouse mais elle dort encore! J'ai dû faire mon café et beurrer mes tartines tout seul ce matin... Y'a des tartes dans la gueule qui se perdent, je vous dis.
Enfin, revenons à nos moutons.

1. La bouffe, ma femme est une merveilleuse cuisinière et au vu de l'incroyable plaisir que cela m'apporte, je ne pourrais m'imaginer vivre avec une non-cuisinière. Est-ce macho?
Je fais la vaisselle...

2. J'adore choquer la féministe en imaginant les pires blagues machistes, qui soient, en gardant un air absolument sérieux. Et quand elle mord à l'hameçon, j'en rajoute une couche... Quel plaisir! Est-ce vraiment macho ou ne serait-ce pas plutôt s'amuser d'une obsession pouvant parfois friser le ridicule?

3. Je ne suis pas jaloux, en cela que j'ai une absolue confiance en mon épouse, mais un coup dans le nez et un type trop entreprenant, font parler mon égo, et ça peut mal tourner.

4. Je suis un fainéant égoïste, j'aime mon canapé quand ma femme préfèrerait discuter, j'ai toute une panoplie de stratagèmes que je garderai secret pour qu'elle fasse les tâches ménagères que je veux pas faire. Je dirais toutefois que si j'étais un vrai macho, il n'y aurait pas besoin de stratagèmes...

5. Je suis inquiet dès qu'elle a un retard inexpliqué, c'est maladif, et je pousse une gueulante terrible, mais simplement pour lui expliquer le fonctionnement d'un téléphone portable...
Car l'inquiétude disparait dès qu'elle répond au téléphone.

J'ajouterais que j'adorerai qu'elle conduise quand on sort picoler, mais non, madame a compris le truc et bois bien plus vite que moi...

Bon je refile le bébé à Rubin et Didier.

9 commentaires:

  1. Mon Manuel, je crois que tu es bien plus macho que moi... J'attends avec intérêt la contribution de Didier à cette chaîne.

    Rubin étant libéral, je suppose qu'il va nous dire que chaque conjoint respecte les droits individuels et inaliénables de l'autre. Je me demande comment il gère la collectivisation des corvées et des dépenses...

    RépondreSupprimer
  2. Après lecture de ton billet, je dirais que tu t'avances un peu mon coco...

    RépondreSupprimer
  3. Ah ben, merci du cadeau ! En plus, vous risquez d'être fort déçu...

    (Je m'y colle dès que j'ai une seconde.)

    RépondreSupprimer
  4. franchement, pas macho en mon sens...

    RépondreSupprimer
  5. @Mathieu : quel mauvais esprit...

    RépondreSupprimer
  6. Je ne suis pas sûr que le collectiviste politique soit un collectiviste en couple...

    RépondreSupprimer
  7. @ Manuel : le collectivisme, c'est la collectivisation de tout, y compris des défauts.

    @ Rubin : mais non, mais non...

    RépondreSupprimer
  8. ha ha ha... très drole.

    Sinon je vous conseille la lecture de ne nouveau magazine fémniste : Osez le féminisme ! que vous pouvez trouver en ligne sur www/osezlefeminisme.fr

    Quelques conseils anti sexistes à lire !

    A bientot

    RépondreSupprimer